Kerry insiste pour que cesse les incitations à la violence lors d’un coup de fil avec Abbas
Rechercher

Kerry insiste pour que cesse les incitations à la violence lors d’un coup de fil avec Abbas

Tout en soulignant “l’engagement à la non violence” du dirigeant de l’AP, le chef de la diplomatie américaine appelle à faire cesser la “rhétorique incendiaire”

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, arrivant au siège de l'Autorité palestinienne dans la ville de Ramallah en Cisjordanie pour des réunions avec des responsables palestiniens le 24 novembre 2015 (Crédit : AFP / ABBAS MOMANI)
Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, arrivant au siège de l'Autorité palestinienne dans la ville de Ramallah en Cisjordanie pour des réunions avec des responsables palestiniens le 24 novembre 2015 (Crédit : AFP / ABBAS MOMANI)

WASHINGTON (JTA) – Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a souligné la nécessité de faire cesser les incitations à la violence pendant un appel au président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

« Ils ont discuté de leurs inquiétudes sur la situation sur le terrain, y compris des violences actuelles », a déclaré une porte-parole du département d’Etat à JTA, décrivant la conversation ce week-end.

« Le secrétaire a souligné l’importance de cesser les incitations à la violence et la rhétorique incendiaire. »

Les dirigeants israéliens ont mis en cause ce qu’ils disent être des déclarations incendiaires des dirigeants et des médias palestiniens dans la hausse des attaques au couteau, à la voiture bélier et à l’arme à feu depuis quatre mois.

Abbas et d’autres fonctionnaires palestiniens ont déclaré qu’ils ont appelé à la modération et ont accusé Israël de réagir de façon excessive.

Kerry a rendu hommage à Abbas pour son discours du 19 janvier, à l’occasion du Noël orthodoxe arménien, dans lequel le dirigeant palestinien a condamné le fait de « verser le sang de tout être humain, quel que soit son genre, sa race, ou sa religion ».

Kerry « a exprimé son appréciation des commentaires du président Abbas à Bethléem, dans lesquels il a répété son engagement à la non violence », a déclaré la porte-parole.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...