Rechercher

Knesset : Un anti-vax perturbe une session Zoom avec une vidéo porno

Gilad Kariv a dû temporairement déconnecter les participants en ligne et interrompre la session ; une enquête a été ouverte

Le député travailliste Gilad Kariv a parlé lors d'une réunion de la commission des Finances à la Knesset, le 22 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Le député travailliste Gilad Kariv a parlé lors d'une réunion de la commission des Finances à la Knesset, le 22 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Dimanche, une réunion de la commission de la Constitution, du droit et de la justice de la Knesset a été interrompue lorsqu’un participant externe a diffusé une vidéo pornographique dans sa fenêtre Zoom, en signe de protestation contre le nouveau projet de loi sur le coronavirus en cours de discussion.

Dans les images télévisées de la Knesset, on peut voir le président de la commission, le député Gilad Kariv (parti Travailliste), demander instamment aux fonctionnaires de déconnecter « immédiatement » le flux Zoom et d’arrêter sa projection.

Contrarié de voir qu’il a fallu un certain temps pour tout éteindre, Gilad Kariv a commenté : « Ce n’est la faute de personne, mais lorsque le président demande à ce que la vidéo soit déconnectée, il faut l’éteindre immédiatement en appuyant sur un bouton ».

Selon les médias israéliens, la vidéo a été diffusée par un militant anti-vaccination.

La réunion a finalement pu reprendre, mais les participants n’ont plus eu la possibilité d’activer leurs caméras.

« Les opposants au gouvernement ont eu une réelle opportunité de s’exprimer lors du débat sur une nouvelle loi sur le coronavirus. C’est une honte qu’ils aient intensifié leurs protestations ces derniers jours jusqu’à poster des images blessantes lors de la dernière réunion », a écrit M. Kariv sur Twitter après l’incident.

Il a noté que la nouvelle loi débattue lors de la réunion donnera à la Knesset un plus grand contrôle sur les règlements d’urgence mis en place par le gouvernement, auxquels s’opposent les manifestants, notamment les restrictions du passeport vert et les exigences en matière de tests.

M. Kariv a promis que la commission terminerait son travail législatif « malgré les trolls ».

Le chef de la Garde de la Knesset a ouvert une enquête.

Ce n’est pas la première fois que le travail de la commission est perturbé par des commentaires vulgaires de participants à Zoom.

La Dr Sharon Alroy-Preis, chef de la santé publique au ministère de la Santé, s’adresse à une réunion de la commission de la Constitution, du droit et de la justice de la Knesset le 28 novembre 2021. (Crédit : Noam Moskowitz/porte-parole de la Knesset)

En août, un participant a crié « putain » à plusieurs reprises alors que la Dr Sharon Alroy-Preis, responsable des services de santé publique au ministère et l’une des principales responsables de la réponse du gouvernement face au COVID-19, s’exprimait. Il n’a pas été précisé si la remarque lui était adressée.

Dans cet incident également, Kariv avait demandé à la Garde de la Knesset d’enquêter.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...