La France s’apprête à commémorer le 6 juin 1944 avec ses alliés
Rechercher

La France s’apprête à commémorer le 6 juin 1944 avec ses alliés

La cérémonie internationale sera présidée par le Premier ministre Edouard Philippe ; l'absence du président de la République a été critiquée par des hommes politiques en Normandie

Des amateurs d'histoire et de la deuxième guerre mondiale rejouent le débarquement sur la plage d'Anzio à 52 km au sud de Rome (Crédit : AFP/Andreas Solaro)
Des amateurs d'histoire et de la deuxième guerre mondiale rejouent le débarquement sur la plage d'Anzio à 52 km au sud de Rome (Crédit : AFP/Andreas Solaro)

La France s’apprête à commémorer le 75e anniversaire du débarquement allié le 6 juin en Normandie où de nombreux chefs d’Etat sont attendus aux côtés de vétérans bientôt centenaires.

« Ce 75e revêt une importance particulière parce que nos vétérans, ceux qui sont encore là, sont vraiment très âgés. Nous avons besoin de les honorer cette année particulièrement », a déclaré Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat auprès de la ministre des Armées, le 6 mai à Bayeux avant de présenter « un programme très dense » de commémorations.

« Tous les pays engagés dans les cérémonies ce jour-là sont très attentifs à honorer leurs vétérans », a-t-elle ajouté.

Le dispositif de sécurité sera supérieur à celui du 70e anniversaire, selon le préfet du Calvados.

Point d’orgue habituel des commémorations, la cérémonie internationale sera présidée par le Premier ministre Edouard Philippe, a-t-elle annoncé. Une absence du président de la République critiquée par quelques hommes politiques en Normandie.

Près de 3 000 personnes sont attendues à cette cérémonie, le 6 juin à 18h à Courseulles-sur-mer (Calvados). Berlin a été invité mais pas Vladimir Poutine.

Absent de la cérémonie internationale pour une « question d’agenda » selon Mme Darrieussecq, le président Macron a plusieurs « gestes très très forts » de prévus, a souligné la secrétaire d’Etat.

Il sera « présent avec le président Trump à la cérémonie franco-américaine » prévue aussi le 6 juin vers 11h00 au cimetière américain de Colleville-sur-mer (Calvados), avant une rencontre bilatérale « a priori à Caen ». Le Premier ministre devrait recevoir en parallèle les autres chefs d’Etat à Bayeux ou à Caen.

De 10 000 à 12 000 personnes sont attendues au cimetière américain. En 2014, pour le 70e anniversaire, 8 000 personnes avaient assisté à la cérémonie internationale présidée par François Hollande et 8 000 à la cérémonie franco-américaine.

(ARCHIVES) Le cimetière américain de Coleville-sur-mer, près d’Omaha Beach, où reposent les soldats tués pendant le Débarquement du 6 juin 1944. (Crédit : Joël SAGET / AFP)

Les commémorations démarreront le 5 juin avec une cérémonie britannique à Portsmouth en présence d’Emmanuel Macron et de la reine d’Angleterre. Ils assisteront à « l’embarquement des vétérans britanniques qui rejoindront la France en bateau ». Selon la presse locale britannique, les chefs d’Etat de tous les pays alliés ont été invités.

Le 6 juin à 8h30 le président de la République et la Première ministre britannique Theresa May seront à Ver-sur-mer (Calvados) pour assister à la pose de la première pierre d’un mémorial britannique, dans lequel Londres a investi 23 millions d’euros, selon le maire de la commune. Une « cérémonie simple avec peu de monde mais beaucoup d’émotion », selon Mme Darrieussecq.

Emmanuel Macron présidera également à 16h30 une cérémonie française à Colleville-Montgoméry (Calvados). « Nous souhaitons honorer les vétérans français, le commando Kieffer en particulier mais également les résistants locaux et tous ceux qui ont participé ou subi la bataille de Normandie », a-t-elle ajouté faisant allusion aux civils victimes des bombardements alliés.

Près de 20 000 civils sont morts lors de la bataille de Normandie en 1944. Près de 3 000 d’entre eux ont perdu la vie le 6 juin, soit presque autant que de militaires alliés ce jour-là.

Etape clé de la libération de l’Europe du joug nazi, le débarquement du 6 juin 1944 est le plus important de l’histoire par le nombre de navires engagés : 6 939 navires ont débarqué 132 700 hommes et 20 000 véhicules sur les plages de Normandie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...