Israël en guerre - Jour 289

Rechercher

La JFNA défend l’invitation de Netanyahu à Tel Aviv tout en saluant les manifestants

Le groupe rejette l'appel lancé pour que le Premier ministre ne prenne pas la parole à sa conférence ; les manifestants seront les bienvenus s'ils ne troublent pas l'ordre public

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu tenant une conférence de presse au ministère de la Défense, à Tel Aviv, le 10 avril 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu tenant une conférence de presse au ministère de la Défense, à Tel Aviv, le 10 avril 2023. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

JTA – Le groupe de coordination des fédérations juives américaines a défendu sa décision d’inviter le Premier ministre Benjamin Netanyahu à sa conférence prévue à Tel Aviv la semaine prochaine, tout en faisant l’éloge des manifestants qui veulent que le Premier ministre israélien en soit exclu.

La conférence, intitulée Assemblée générale et qui débute dimanche soir, est un rendez-vous emblématique de l’establishment juif américain. La semaine dernière, un groupe d’expatriés israéliens opposés à la réforme judiciaire proposée par Netanyahu a demandé à la Jewish Federations of North America (JFNA) de retirer son invitation à s’adresser à la conférence.

Le groupe de protestation UnXeptable organise des manifestations contre cette réforme, qui priverait la Cour suprême du pays d’une grande partie de son pouvoir et de son indépendance. Le groupe de protestation demande également aux fédérations de désinviter le législateur Simcha Rothman, l’un des architectes de la législation judiciaire, qui a été suspendue jusqu’au début du mois de mai en raison de manifestations massives dans les rues.

Mais la JFNA est restée sur sa décision. Outre Netanyahu et Rothman, le chef de l’opposition Yair Lapid prendra la parole lors de la conférence. Il en sera de même pour le président Isaac Herzog, qui a critiqué le projet de réforme du système judiciaire et qui mène actuellement des négociations en vue de formuler un compromis sur la législation.

« Certains ont même demandé à la Jewish Federations of North America de retirer son invitation. Nous sommes respectueusement en désaccord », peut-on lire dans la déclaration de Julie Platt, présidente de la JFNA, et d’Eric Fingerhut, directeur général. « Avant tout, la possibilité d’entendre le président et le Premier ministre israéliens dûment élus est un symbole de la réussite d’Israël en tant qu’État démocratique moderne. Nous nous réjouissons d’accueillir ces responsables en cette occasion historique ».

Le fait que la JFNA ait justifié son invitation est en soi remarquable.

Des dizaines de milliers d’Israéliens manifestant contre les projets du gouvernement du Premier ministre Benjamin Netanyahu visant à réformer le système judiciaire, à Tel Aviv, en Israël, le 15 avril 2023. (Crédit : AP Photo/Oded Balilty)

Les dirigeants israéliens ont toujours été les invités d’honneur des conférences de la JFNA, et leur réserver des créneaux d’intervention allait de soi. En 2010, une manifestation contre Netanyahu lors de l’assemblée générale de la JFNA, organisée par le groupe pro-palestinien Jewish Voice for Peace, avait été dispersée et tournée en ridicule par les dirigeants de la JFNA.

Le rassemblement de Tel Aviv, qui se tiendra six mois seulement après la dernière assemblée générale des fédérations juives américaines et qui devrait attirer 3 000 participants, est spécifiquement destiné à célébrer le 75e anniversaire d’Israël.

Dans son appel à désinviter Netanyahu et Rothman, envoyé la semaine dernière, UnXeptable a souligné l’ampleur des changements proposés pour le système judiciaire et a averti que les deux responsables utiliseraient la conférence comme une plate-forme pour défendre la réforme. Les manifestations de rue se sont poursuivies malgré les négociations.

« Le Premier ministre Netanyahu et le député Rothman ne devraient pas être autorisés à utiliser l’Assemblée générale 2023 de la JFNA comme une tribune pour inciter contre ceux qui défendent la démocratie ou dans le but de parader une fausse unité et des valeurs pseudo-partagées », a déclaré la lettre d’UnXeptable.

« Notre scène communautaire ne devrait pas être utilisée pour légitimer ou faire avancer les attaques contre la démocratie israélienne ou contre ceux qui se battent pour la défendre. »

Des manifestants contre le plan de refonte judiciaire en Israël et contre le gouvernement de Netanyahu aux abords du consulat américain de New-York City, le 27 mars 2023. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Tout en défendant les invitations, la déclaration de la JFNA a également fait l’éloge des objectifs et des méthodes des manifestants.

La déclaration commence par reconnaître que les manifestants « se soucient profondément et sincèrement de l’avenir d’Israël ».

La déclaration souligne que les fédérations se sont prononcées contre un élément central de la réforme judiciaire et que les dirigeants du groupe se sont rendus en Israël pour faire pression sur le gouvernement à ce sujet.

Elle assure les manifestants que, s’ils se présentent à l’événement, les fédérations « feront tout ce qui est en leur pouvoir pour s’assurer que nos participants et les professionnels de la sécurité respectent ces manifestants, et attend des manifestants qu’ils respectent nos participants en manifestant d’une manière qui ne perturbe pas leur capacité à assister à l’événement, à participer ou à écouter les orateurs ».

« Nous avons également été impressionnés par la puissante déclaration que les citoyens israéliens ont faite en exerçant leur droit démocratique à protester », ajoute le communiqué. « Compte tenu de l’importance capitale de ce débat et de ses implications pour les Juifs du monde entier, nous comprenons que certains choisiront d’exercer ce droit à l’Assemblée générale. »

Des militants anti-israéliens et pro-palestiniens brûlent un drapeau israélien à New York, le 15 mai 2021. (Crédit : Luke Tress/Times of Israel)

Le fondateur d’UnXeptable, Offir Gutelzon, un entrepreneur de la Silicon Valley, a déclaré qu’il était aligné avec le sentiment de la JFNA qu’elles devaient accueillir les dirigeants israéliens, quelles que soient leurs opinions, mais il a plaidé pour que l’organisation ne laisse pas Netanyahu s’exprimer sans contestation.

« Je suis heureux que la JFNA ait répondu à notre lettre », a-t-il déclaré dans une interview. « Nous demandons toujours à la JFNA d’envisager, même si ce n’est pas un retrait d’invitation, de faire en sorte qu’il y ait un panel, des questions et des réponses, et de s’assurer qu’il ne s’agit pas simplement d’une annonce unilatérale de la part du Premier ministre. »

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.