La mairie de Tel Aviv s’illumine aux couleurs du drapeau des Emirats arabes unis
Rechercher

La mairie de Tel Aviv s’illumine aux couleurs du drapeau des Emirats arabes unis

C'était la deuxième fois ce mois que le bâtiment de la municipalité s'illuminait aux couleurs du drapeau d'un Etat arabe, après celui du Liban

Le bâtiment de la mairie de Tel Aviv est allumé aux couleurs du drapeau des Emirats arabes unis le 13 août 2020, après l'annonce de l'accord de normalisation des liens entre Israël et les Emirats arabes unis scellé par les Etats-Unis. (Municipalité de Tel Aviv/Twitter)
Le bâtiment de la mairie de Tel Aviv est allumé aux couleurs du drapeau des Emirats arabes unis le 13 août 2020, après l'annonce de l'accord de normalisation des liens entre Israël et les Emirats arabes unis scellé par les Etats-Unis. (Municipalité de Tel Aviv/Twitter)

Jeudi soir, les fenêtres de la mairie de Tel Aviv ont été allumées aux couleurs des drapeaux d’Israël et des Emirats arabes unis afin de célébrer l’accord de normalisation scellé par les deux pays quelques heures plus tôt.

La municipalité a tweeté une photo des drapeaux, qui ont illuminé la façade du bâtiment à tour de rôle. Il y avait également écrit en arabe « Nous vous envoyons de l’amour depuis Tel Aviv ».

C’était la deuxième fois ce mois que le bâtiment de la municipalité s’illuminait aux couleurs du drapeau d’un Etat arabe. Après la terrible explosion au port de Beyrouth le 4 août, les fenêtres de la mairie ont été illuminées aux couleurs du drapeau libanais en message de solidarité.

Cette décision avait fait l’objet de critiques de la part d’élus de droite et de commentateurs qui estimaient qu’il était déplacé de rendre hommage à un Etat ennemi.

Tweetant une photo du drapeau émirati sur le bâtiment de la municipalité jeudi, le maire de Tel Aviv Ron Huldai a noté « Je félicite le Premier ministre @netanyahu sur deux grandes réussites de #paix avec les Emirats arabes unis et pour avoir effectivement annuler le projet d’annexion. Les deux actions sont importantes pour la sécurité de l’Etat d’@Israel ».

Souligner le « succès » de l’abandon du projet d’annexion semblait être une pique lancée au Premier ministre par le maire de gauche, critique de Netanyahu.

Netanyahu a en effet déclaré que l’annexion serait « temporairement » repoussée en faveur de l’accord de normalisation. Pourtant, de nombreux analystes estiment qu’il serait difficile de remettre cette question sur la table si le président américain Donald Trump n’était pas réélu en novembre

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...