La police choisira les lieux des enterrements des terroristes de Jérusalem-Est
Rechercher

La police choisira les lieux des enterrements des terroristes de Jérusalem-Est

Des officiers de police limiteront la participation aux membres de la famille proche

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan assiste à une réunion du comité à la Knesset, le 14 novembre 2017. (Flash90)
Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan assiste à une réunion du comité à la Knesset, le 14 novembre 2017. (Flash90)

La décision, annoncée mercredi, suit la publication de vidéos montrant les enterrements de jeunes Palestiniens tués alors qu’ils ont attaqué au poignard des Israéliens, enterrements qui se sont transformés en rassemblements massifs célébrant leurs actions et appelant à ne nouvelles attaques.

A l’avenir, les enterrements n’auront pas lieu dans les villages et quartiers dont sont issus les attaquants, a affirmé la police, mais dans des cimetières musulmans situés ailleurs.

Des officiers de police limiteront la participation aux membres de la famille proche.

Le mois dernier, le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan a gelé le retour des corps des assaillants vers leurs familles après que les funérailles d’un des attaquants ayant eu lieu dans le quartier de Jabel Mukaber de Jérusalem-Est se soient transformées en une manifestation de soutien pour ses actions.

Deux familles palestiniennes de Jérusalem-Est ont déjà fait appel auprès de la Haute Court de justice afin de s’opposer à la décision.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...