La tempête détruit arbres et souccot, causant pannes et annulations de concerts
Rechercher

La tempête détruit arbres et souccot, causant pannes et annulations de concerts

Malgré des conditions météo extrêmes, 120 000 Israéliens ont randonné dans les réserves naturelles et parcs nationaux à l'occasion de la fête de Souccot

Des gens marchent Route de Jaffa, à Jérusalem, sous la pluie, le 6 décembre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des gens marchent Route de Jaffa, à Jérusalem, sous la pluie, le 6 décembre 2018 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Une tempête précoce en ce début de saison a touché Israël dans la journée de mardi, causant des pannes d’électricité sporadiques, l’effondrement d’un pont, la fermeture des plages et l’annulation de concerts dans tout le pays. Les Israéliens marquent actuellement la fête de Souccot, longue d’une semaine.

Ces incidents sont survenus quelques heures après un impact de foudre rare, dans le sud de l’Etat juif, qui a blessé cinq membres de la famille Hazut, originaire de Beer Sheva, sur la plage. Un adolescent de 14 ans a été grièvement touché. Une jeune femme d’une vingtaine d’années a été prise en charge pour des blessures graves et les trois autres se trouveraient dans un état modéré.

Toutes les victimes ont été évacuées vers l’hôpital Barzilai d’Ashkelon pour y être soignées.

Des images qui ont été largement partagées sur les réseaux sociaux ont montré un arbre qui s’est abattu sur une habitation de Shaar Golan, dans le nord d’Israël, entraînant des dégâts.

Des vidéos postées sur Internet ont montré des souccot – des huttes artisanales utilisées pendant la fête juive de Souccot – renversées dans la ville de Tibériade, au nord du pays.

L’Autorité de Kinneret a annoncé que les plages du lac de Tibériade voisin avaient été fermées en début d’après-midi, la pluie et le vent commençant à reprendre.

Des vents forts ont entraîné à proximité l’effondrement d’un pont au carrefour Tzemach, le long du lac de Tibériade, entraînant de fortes perturbations de la circulation. Aucun blessé n’est à déplorer.

Dans le sud de l’Etat juif, l’Autorité de la nature et des parcs a fait savoir que les wadis Og et Murabbaat, dans le désert de Judée, en Cisjordanie, seraient fermés aux voyageurs mardi et mercredi en raison de possibles inondations.

Le festival de musique Tamar à Massada, à côté de la mer Morte, a annulé plusieurs concerts qui avaient été prévus mardi soir. Les organisateurs ont fait savoir que les places seraient remboursées.

Malgré les conditions météo extrêmes, l’Autorité de la nature et des parcs a indiqué que 120 000 Israéliens s’étaient rendus dans les parcs nationaux et dans les réserves naturelles dans la journée de mardi. Environ 5 000 avaient passé la nuit précédente à camper sur des sites publics.

Deux souccot ont également brûlé en raison de la météo instable dans la ville ultra-orthodoxe de Beitar Illit, en Cisjordanie. Selon des informations, les vents forts ont probablement transporté des étincelles de feux de broussailles qui avaient éclaté. La police a fermé temporairement plusieurs rues et a coupé l’électricité afin de contenir l’incendie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...