L’Américain Cofense rachète l’Israélien Cyberfish pour mieux gérer le phishing
Rechercher

L’Américain Cofense rachète l’Israélien Cyberfish pour mieux gérer le phishing

Après l'acquisition, la firme de cyber-sécurité ouvrira son premier centre de recherche et développement en Israël, dirigé par l'équipe de Cyberfish à Beer Sheva

De gauche à droite : Dima Kagan, Eugene Geht et Amit Israel, fondateurs de Cyberfish (Autorisation)
De gauche à droite : Dima Kagan, Eugene Geht et Amit Israel, fondateurs de Cyberfish (Autorisation)

La société américaine de cyber-sécurité Cofense, qui développe des logiciels pour détecter et répondre aux attaques de phishing, a annoncé mercredi qu’elle allait acquérir la start-up israélienne Cyberfish, qui utilise la vision par ordinateur et la technologie d’apprentissage automatique pour prévenir ce type d’attaques.

Les détails financiers de l’opération n’ont pas été communiqués, mais le site financier Calcalist a indiqué que la transaction s’élevait à 100 millions de dollars.

Après l’acquisition, Cofense ouvrira son premier centre de recherche et développement (R&D) en Israël, dirigé par l’équipe de Cyberfish à Beer Sheva.

En intégrant les capacités innovantes d’apprentissage automatique de Cyberfish à la technologie de détection et de réponse de Cofense, Cofense mettra sur le marché une solution holistique d’automatisation avancée pour la protection, la détection et la réponse aux courriels, a déclaré la société américaine dans un communiqué.

Selon le FBI, le phishing était le type de cybercriminalité le plus courant en 2020, avec des incidents qui ont doublé, alors que les entreprises ont fait la transition vers le télétravail pendant la pandémie de coronavirus.

Le logiciel de renseignement sur le phishing de Cofense, utilisé par des milliers d’entreprises dans le monde, sera également utilisé pour former et faire évoluer les algorithmes d’apprentissage automatique de Cyberfish afin de bloquer les e-mails malveillants en temps réel, précise le communiqué.

« Ensemble, Cofense et Cyberfish offriront un guichet unique pour les besoins d’une entreprise en matière de sécurité de la messagerie électronique, éliminant ainsi le besoin de nombreuses solutions traditionnelles coûteuses et lentes à déployer », a déclaré Rohyt Belani, PDG et cofondateur de Cofense, dans le communiqué.

L’union des forces permettra de « résoudre le problème du phishing et de porter la sécurité des e-mails à un autre niveau », a déclaré Dima Kagan, PDG et cofondateur de Cyberfish. « Lorsque nous avons rencontré l’équipe, il est rapidement devenu évident que nous partageons la même vision sur la façon de révolutionner le marché de la sécurité des e-mails. »

La technologie de Cyberfish, qui peut être installée en moins d’une minute pour permettre une protection en temps réel contre le phishing, sera immédiatement déployée dans le cadre des services de Cofense et sera disponible pour ses clients dans le monde entier.

Conçue pour les entreprises, la plateforme de détection et de réponse au phishing de Cofense s’appuie sur un réseau mondial de 26 millions de personnes signalant activement les cas de phishing suspectés, combiné à une automatisation avancée pour stopper les attaques de phishing plus rapidement et devancer les brèches.

Cyberfish affirme qu’il s’agit d’une solution de protection contre le phishing « zéro seconde » qui combine la vision par ordinateur et l’intelligence artificielle pour arrêter les e-mails et les sites Web de phishing en temps réel, avant même qu’ils aient été signalés et ajoutés aux listes noires.

Cyberfish a été fondée en 2017 par Dima Kagan, Eugene Geht et Amit Israel. L’entreprise a été soutenue par les investisseurs Spinach Angels et le fonds de capital-risque JVP, et son siège social se trouve à Beer Sheva, en Israël, dans un incubateur de cybersécurité mis en place par JVP. La startup avait levé 40 000 dollars à ce jour, selon la base de données de Start-Up Nation Central.

« Cyberfish, qui a débuté dans le cyber incubateur de JVP à Beer Sheva, a développé une solution technologique révolutionnaire qui s’attaque à l’une des menaces les plus importantes du cybermonde en général, et particulièrement dans une réalité post-corona. Le phishing est responsable de 90 % des cyberattaques dans le monde », a déclaré Erel Margalit, fondateur et président exécutif de JVP.

« L’établissement du premier centre de recherche et développement de Cofense en Israël, suite à l’acquisition, créera d’importantes opportunités d’emploi dans la région », a-t-il prédit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...