L’amitié judéo-chrétienne de France s’attaque à l’anti-sionisme
Rechercher

L’amitié judéo-chrétienne de France s’attaque à l’anti-sionisme

Lors des rencontres annuelles de l'AJCF, Jacqueline Cuche a décidé d'aborder de face ce problème qui trouble les communautés chrétienne et juive

Jacqueline Cuche, présidente de l'amitié judéo-chrétienne de France (Crédit: capture d'écran Youtube)
Jacqueline Cuche, présidente de l'amitié judéo-chrétienne de France (Crédit: capture d'écran Youtube)

Le 7 janvier dernier, se tenait le Conseil national annuel de l’Amitié judéo-chrétienne de France (AJCF), qui fête cette année ses 70 ans, sur le thème de l’anti-sionisme.

Un thème voulu par sa présidente Jacqueline Cuche car « cette question trouble énormément, » explique-t-elle au journal La Croix.

Cette question « revient tout le temps autour de nos groupes locaux » mais aussi au sein de la communauté juive, affirme Jacqueline Cuche.

« Nous souhaitons mieux discerner autour de cette problématique alors que c’est une souffrance pour les juifs, ajoute-t-elle. Nous souhaitons ainsi faire la part des choses entre la critique de la politique israélienne et la solidarité avec la communauté juive car l’existence d’Israël ne doit pas être remise en cause, comme c’est parfois le cas dans les opérations de boycott ».

Elle regrette qu’Israël est « parfois présenté comme un État voyou, qui serait presque le pire du monde alors qu’il est sans commune mesure avec les nombreuses dictatures dans le monde, et ce, même si, on peut considérer que le gouvernement actuel n’est pas exemplaire ».

Son but est de « faire connaître ceux qui œuvrent pour la paix en Israël, ces centaines d’associations, où juifs et palestiniens travaillent ensemble dans tous les domaines ».

Face aux différentes manifestations de l’antisémitisme en France, l’AJCF doit selon sa présidente « continuer à lutter contre l’antisémitisme qui demeure toujours présent et qui tue encore en France. Il faut aussi permettre aux Français de confession juive de comprendre qu’ils peuvent compter sur l’amitié sincère des chrétiens. Nous partageons les mêmes valeurs et le désir de travailler ensemble pour contribuer à rendre le monde meilleur ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...