Le bureau d’un député juif australien ciblé par des vandales anti-Israël
Rechercher

Le bureau d’un député juif australien ciblé par des vandales anti-Israël

Le bureau de Michael Danby à Melbourne a été recouvert d’autocollants accusant Israël de génocide, d’apartheid et de nettoyage ethnique

Le bureau du député australien Michael Danby avec des étiquettes anti-Israel, le 15 juillet 2018. (Crédit : Anti-Defamation Commission)
Le bureau du député australien Michael Danby avec des étiquettes anti-Israel, le 15 juillet 2018. (Crédit : Anti-Defamation Commission)

Le bureau d’un parlementaire juif australien, situé à Melbourne, a été recouvert d’autocollants anti-Israël samedi soir, entraînant la condamnation de divers groupes juifs du pays.

Le bureau de Michael Danby, un membre du parti Travailliste, a été recouvert de stickers sur lesquels on pouvait lire qu’il était « silencieux sur l’apartheid » et « silencieux sur les meurtres de masse d’hommes sans armes, de femmes, d’enfants, de bébés, de médecins et de journalistes ».

D’autres disaient : le « silence donne à Israël un feu vert pour commettre un génocide… mais seulement quand cela se produit dans la Palestine occupée ». Le député a été accusé d’être « silencieux sur le nettoyage ethnique ».

Le groupe Justice pour la Palestine de Brisbane a partagé une image de l’attaque sur sa page Facebook, mais n’a pas revendiqué l’acte de vandalisme.

Des représentants de la communauté juive ont condamné l’attaque.

« Nous déplorons en termes les plus forts cet acte répugnant de vandalisme et de propagande antisémite qui constitue une attaque directe contre M. Danby et la démocratie, et qui n’a aucune place dans notre nation », a déclaré Dvir Abramovich, président de la Commission anti-diffamation d’Australie.

Michael Danby (Crédit : domaine public)

« Les individus qui ont commis cet acte lâche de haine ont franchi une ligne rouge. Nous appelons les dirigeants politiques de tous bords à exprimer leur indignation devant cette attaque obscène et malveillante contre un représentant élu et à déclarer que toute conduite lâche de ce genre est inacceptable, et ce, en toutes circonstances », a-t-il ajouté

Alex Ryvchin, le chef du Conseil Exécutif des Juifs Australiens, cité par le site d’information The Australian, a dit qu’il s’agissait d’un acte minable commis par des « bigots mesquins ».

« Se faire attaquer par des bigots mesquins est le prix à payer quand on défend des valeurs démocratiques, quand on s’oppose au terrorisme et quand on soutient les droits humains et nationaux du peuple juif », a-t-il dit, toujours selon cette source.

Danby s’est décrit comme un soutien ferme d’Israël.

Il a récemment annoncé qu’il allait prendre sa retraite à la fin de son mandat en cours, après avoir été pendant vingt ans un législateur et qui, entre 1998 et 2007, était le seul député juif au sein du Parlement australien fédéral.

Un porte-parole de Danby a déclaré au site d’information The Australian que les autorités avaient été informées de l’attaque.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...