Le conseil municipal de Toulouse condamne le boycott d’Israël
Rechercher

Le conseil municipal de Toulouse condamne le boycott d’Israël

Le maire de Toulouse déclare vouloir « s’opposer publiquement à toutes tentatives d’isoler Israël du concert des Nations »

La façade de la mairie de Toulouse (Crédit : Felipeh/CC.BY.SA/Wikimedia commons)
La façade de la mairie de Toulouse (Crédit : Felipeh/CC.BY.SA/Wikimedia commons)

Lors de délibérations du conseil municipal de Toulouse le 18 mars dernier, un voeu a été présenté par François Chollet (Groupe Toulouse Ensemble), adjoint au maire, condamnant le « mouvement de boycott contre le pays d’Israël ».

Dans ce voeu, Jean-Luc Moudenc, le maire de Toulouse déclare vouloir « s’opposer publiquement à toutes tentatives d’isoler Israël du concert des Nations. »

La majorité municipale toulousaine a adopté ce voeu malgré quelques élus qui n’ont pas pris part au vote, rapporte le site La Dépêche.fr.

Les communistes et les verts ont voté contre.

Cette initiative vise à lutter contre les campagnes du mouvement BDS qui s’implantent dans la région en leur donnant une base textuelle. Ce voeu adopté permettra notamment de fonder les refus de prêt de salles municipales au BDS, souligne la Dépêche.

D’autre part cette décision vient renforcer un mouvement national de lutte contre le boycott d’Israël.

Le 16 février dernier, le Conseil de Paris adoptait une initiative portée par la droite qui condamne le boycott envers Israël et les appels à participer à ce boycott lors de manifestations sur l’espace public, renforçant la loi française qui considère que le BDS contre Israël et les Israéliens est illégal.

La Maire de Parie, Anne Hidalgo, indiquait alors que « ce voeu fait suite à une dérive préoccupante, constatée ces derniers mois sur l’espace public parisien : des manifestants, au nom d’un soutien présumé à la Palestine, ont pu franchir les limites de la loi républicaine, en bloquant notamment des manifestations artistiques auxquelles participaient des danseurs israéliens. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...