Rechercher

Le corps d’un routard israélien disparu au Mexique retrouvé dans une rivière

Yanai Rimon, 25 ans, avait disparu il y a quatre jours après avoir apparemment glissé en essayant de traverser un plan d’eau dans les hautes terres du Chiapas, près du Guatemala

Le randonneur israélien Yanai Rimon (Autorisation)
Le randonneur israélien Yanai Rimon (Autorisation)

Selon les médias israéliens, Yanai Rimon, 25 ans, habitant de Sderot, était en voyage avec des amis. Il fêtait la fin de son service militaire passé dans une unité des forces spéciales.

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que les services de secours – des locaux et des équipes israéliennes privées – le recherchaient après qu’il eut été entraîné dans une cascade mercredi après-midi près de Siltepec, dans les hautes terres du Chiapas près de la frontière guatémaltèque.

Samedi, son corps a été retrouvé, inanimé. dans une rivière près de la frontière avec le Guatemala.

Aux médias israéliens, ses amis ont déclaré qu’il était tombé d’une hauteur de cinq mètres dans le cours de la rivière et qu’il avait ensuite été aspiré dans la cascade.

« Ils sont partis à sept, sept garçons. Sur le chemin, ils ont dû traverser la rivière – et à ce moment-là, il a glissé », a déclaré Benny Markovich, un ami voyageant avec Rimon, au site d’information Ynet avant d’ajouter : « Il a glissé, il est tombé et a été emporté par un fort courant, puis dans la cascade. »

« Yanai, un enfant de lumière, élevé et éduqué à Sderot aimait de tout son cœur les habitants de sa ville. Il voyait les autres à hauteur d’homme et agissait constamment pour le bien commun », a déclaré sa famille dans un communiqué après sa mort, selon des médias israéliens.

Ils ont également remercié ses amis, la communauté juive du Mexique et les services de secours locaux pour avoir aidé à la recherche.

Selon la Douzième chaîne israélienne, le corps de Rimon a été transporté par avion à Mexico samedi soir, pour ensuite être transféré en Israël pour y être enterré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...