Le Dôme de Fer a failli détruire un F-15 lors des récents combats à Gaza
Rechercher

Le Dôme de Fer a failli détruire un F-15 lors des récents combats à Gaza

Le missile d'interception s'est fixé sur l'avion, le confondant avec une roquette tirée par un groupe terroriste de la bande de Gaza ; Tsahal déclare qu'une enquête est en cours

Photo d'illustration d'un avion de chasse F-15 israélien.(Crédit : Tsahi Ben-Ami/Flash90)
Photo d'illustration d'un avion de chasse F-15 israélien.(Crédit : Tsahi Ben-Ami/Flash90)

Un missile du Dôme de fer a failli toucher un avion israélien lors du récent conflit entre Israël et les groupes terroristes basés à Gaza, a reconnu mercredi l’armée de l’air israélienne.

Selon la Douzième chaîne, un missile intercepteur, tiré sur une roquette lancée depuis Gaza pendant les combats du mois de mai, s’est accidentellement fixé sur un avion F-15 qui survolait l’enclave palestinienne.

L’intercepteur errant a été déclenché par les opérateurs de Dôme de Fer quelques instants avant de frapper l’avion, selon le rapport, ajoutant que des éclats de l’intercepteur ont touché l’avion.

Un reportage de la Treizième chaîne, en revanche, a déclaré que l’intercepteur avait été tiré délibérément sur le F-15, après l’avoir mal identifié comme une roquette se dirigeant vers Israël.

C’est « un miracle » que personne n’ait été blessé, affirme le reportage.

Les deux reportages télévisés ont indiqué que l’IAF a confirmé que l’incident a eu lieu et a noté qu’il s’est déroulé au plus fort du conflit pendant les barrages de roquettes tirées sur Israël depuis Gaza.

Le système de défense aérienne Iron Dome d’Israël est lancé pour intercepter une roquette lancée depuis la bande de Gaza, au-dessus de la ville méridionale d’Ashkelon, le 17 mai 2021. (Crédit : Ahmad Gharabli /AFP)

L’armée a déclaré que des leçons avaient été tirées de l’incident.

« Il s’agit d’un incident complexe, dans lequel l’armée de l’air doit intercepter des roquettes et en même temps attaquer Gaza », a expliqué l’armée dans un communiqué à la Douzième Chaîne. « Nous enquêtons sur l’incident pour apporter des améliorations, tout en continuant à effectuer des missions pour le bien de la sécurité de ceux qui se trouvent en Israël. »

L’incident rapporté mercredi n’est pas la première occasion publiquement reconnue où le Dôme de Fer s’est fixé sur un avion israélien. Au lendemain des combats, l’armée a admis que le système de défense antimissile avait abattu un des drones de Tsahal.

Selon le quotidien Haaretz, qui a été le premier à rapporter l’abattage du drone Skylark, l’incident a suscité l’inquiétude de l’armée de l’air israélienne, étant donné que les défenses aériennes du pays doivent impérativement être capables d’identifier les avions ennemis et de les abattre.

Ce reportage, qui ne citait pas de source, indiquait que la capacité du Dôme de fer à différencier les aéronefs hostiles des aéronefs non hostiles était la principale raison pour laquelle une autorité internationale de l’aviation avait donné son feu vert à Israël pour maintenir son espace aérien ouvert aux vols commerciaux pendant les combats.

Des roquettes du Hamas et des intercepteurs Iron Dome éclairent le ciel nocturne au-dessus du nord de la bande de Gaza, le 14mai 2021. (Crédit
: MOHAMMED ABED / AFP)

Au cours de l’opération « Gardiens des murs » – nom donné par Tsahal aux 11 jours d’hostilités qui ont débuté le 10 mai, après que le Hamas a tiré des roquettes sur Jérusalem dans un contexte d’escalade des tensions israélo-palestiniennes au sujet de la ville – les groupes terroristes de Gaza ont tiré plus de 4 300 roquettes en direction d’Israël, dont beaucoup ont été interceptées par le système Dôme de fer.

Tsahal a riposté par environ 1 500 frappes aériennes contre des cibles à Gaza, et ont intercepté un certain nombre de drones lancés vers Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...