Le Hamas marque les 31 ans de sa création
Rechercher

Le Hamas marque les 31 ans de sa création

Le groupe terroriste palestinien a présenté les membres de son unité d’élite et a rendu hommage à ceux qui ont découvert l’opération de Tsahal le mois dernier

Des roquettes sur un camion pendant une parade du Hamas dans la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 15 décembre 2018. (Crédit : alqassam.net)
Des roquettes sur un camion pendant une parade du Hamas dans la ville de Khan Younès, dans le sud de la bande de Gaza, le 15 décembre 2018. (Crédit : alqassam.net)

Samedi, le groupe terroriste du Hamas a célébré le 31e anniversaire de sa fondation avec une parade militaire à proximité de la ville de Khan Younis dans le sud de la bande de Gaza.

Le groupe terroriste a exposé divers types d’armes, comme ce qui semblait être des roquettes montées sur des camions, mais aussi des membres d’unités d’élite et de snipers.

On ne sait pas vraiment si les armes exposées étaient réelles et opérationnelles.

La parade était dédiée aux membres de l’aile militaire du groupe qui a découvert le raid de l’armée isralienne le mois dernier dans la zone.

Dans la nuit de 11 novembre, une unité des forces spéciales israéliennes opérant à Khan Younis a été découverte lors d’une fouille à un point de contrôle du Hamas. Une fusillade s’est alors déclenchée et un lieutenant colonel israélien a été tué, mais sept autres membres palestiniens.

La parade de samedi s’est déroulée devant la maison de Nur Barakeh, le commandant de l’aile armée du Hamas de l’est de Khan Younis, qui a été tué dans l’incident, a annoncé le site d’information Ynet.

Jeudi, un Palestinien a ouvert le feu sur un arrêt de bus situé à proximité de l’implantation de Givat Assaf en Cisjordanie. Le sergent Yovel Mor Yosef, âgé de 20 ans, et le caporal Yosef Cohen, âgé de 19 ans, ont été tués alors qu’un autre soldat et un civil ont été blessés.

Un haut-gradé de Tsahal a indiqué qu’une cellule terroriste du Hamas était responsable de l’attaque de jeudi en plus de l’attaque à l’arme à feu qui avait blessé sept Israéliens à proximité de l’implantation d’Ofra dimanche soir. Cette attaque a entraîné la mort d’un nouveau-né accouché prématurément après que sa mère a été grièvement blessée dans l’attaque.

Le général Nadav Padan, commandant de la région centrale de Tsahal, a promis que l’armée traquerait les terroristes, dont certains sont encore en cavale.

Après la dernière attaque, le Premier ministre Benjamin Netanyahu – qui occupe le poste de ministre de la Défense – a augmenté le nombre de soldats présents en Cisjordanie, ordonné des arrestations de membres du Hamas et appelé à la démolition des maisons des familles des terroristes dans les 48 heures.

Netanyahu a dit qu’il « réglerait les comptes » aux terroristes, tandis que le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas a tenu Israël pour responsable de ce qu’il a qualifié d’environnement violent.

Vendredi après-midi, environ 10 000 Palestiniens se sont rassemblés à la frontière de la bande de Gaza pour des manifestations violentes alors que Tsahal intensifiait la répression en Cisjordanie en réponse aux attaques terroristes.

Le ministère de la Santé du Gaza, sous le contrôle du Hamas, a déclaré que 16 manifestants ont été blessés dans des affrontements avec les forces de sécurité israéliennes le long de la frontière.

Les manifestations se sont tenues à différents endroits le long de la frontière dans le cadre de la « Marche du retour » organisée par le Hamas. Les manifestants ont lancé des pierres, des cocktails Molotov et des grenades sur les soldats israéliens. Selon le site d’information Ynet, la majorité des engins explosifs n’a pas passé la barrière de la frontière et est tombée dans la bande de Gaza.

Tsahal a déclaré que deux manifestants ont forcé la barrière de sécurité lors des affrontements, mais ont rapidement battu en retraite de l’autre côté quand les soldats israéliens se sont approchés.

Les manifestations ont eu lieu après des semaines de calme relatif à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...