Le juif argentin Diego Schwartzman au top 20 de l’ATP – une première depuis 1990
Rechercher

Le juif argentin Diego Schwartzman au top 20 de l’ATP – une première depuis 1990

L'Américain American Brad Gilbert avait été 4e ; En 1987, l'Israélien Amos Mansdorf s'était également trouvé à la 18ème place

Diego Schwartzman fête sa victoire à l'Open de Rio de Janeiro, au Brésil, le 25 février 2018 (Crédit :  Buda Mendes/Getty Images via JTA)
Diego Schwartzman fête sa victoire à l'Open de Rio de Janeiro, au Brésil, le 25 février 2018 (Crédit : Buda Mendes/Getty Images via JTA)

BUENOS AIRES, Argentine (JTA) — La star juive du tennis argentin Diego Schwartzman a remporté le tournoi Open de Rio de Janeiro, se hissant à la 18e place du classement mondial des joueurs de tennis de l’ATP (Association of Tennis Professionals).

C’est la première fois qu’un joueur juif entre dans le top 20 du classement de l’ATP depuis 1990, quand l’Américain American Brad Gilbert était 4e. En 1987, l’Israélien Amos Mansdorf s’était également trouvé à la 18e place.

Dimanche, Schwartzman l’a emporté face à l’Espagnol Fernando Verdasco, 6-2, 6-3, en finale du tournoi Open de Rio, le plus important de toute l’Amérique du sud en termes de dotation au vainqueur comme en envergure.

« Je suis très heureux de rentrer dans ce top 20 », a commenté Schwartzman, 25 ans, dans un entretien paru sur le site internet de la compétition.

« C’est un tournoi très difficile, avec des joueurs qui sont dans le top 10, des joueurs formidables au tirage au sort et quand la semaine commence, il est impossible de penser qu’on va se retrouver en finale ».

Schwartzman a grandi dans une famille juive de Buenos Aires et a appris le tennis au centre communautaire juif de Hacoaj au sein de la capitale argentine.

La semaine dernière, c’est sa famille au grand complet et notamment sa grand-mère Celia, qui ont assisté au tournoi de Buenos Aires pour l’encourager.

Dans un coin du terrain, ses parents, sa soeur, ses deux frères et sa grand-mère ont crié leur soutien.

« J’ai souffert comme une folle mais je suis maintenant heureuse pour lui. C’est un excellent petit-fils, et malgré ses succès il est resté humble, il est resté le même, il est encore bon, il est encore agréable », a commenté Celia après le match, des propos confiés à JTA.

La saison dernière, Schwartzman était entré dans le Top 25 du classement de l’ATP pour la toute première fois et avait remporté plus de 1,5 million de dollars en prix.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...