Le nombre de cas Covid dépasse 8 300 ; le taux de positivité est de 7,6 %
Rechercher

Le nombre de cas Covid dépasse 8 300 ; le taux de positivité est de 7,6 %

Le nombre de cas confirmés lundi est le plus élevé depuis la fin du mois de septembre ; le ministre de la Santé doit tenir une réunion d'urgence face à la hausse de la morbidité

Le personnel soignant pratique des tests de dépistage du coronavirus dans un drive-thru, à Jérusalem, le 4 janvier 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)
Le personnel soignant pratique des tests de dépistage du coronavirus dans un drive-thru, à Jérusalem, le 4 janvier 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministère de la Santé a déclaré mardi que plus de 8 000 nouveaux cas de coronavirus avaient été confirmés la veille, ce qui représente l’un des plus grands nombres de cas quotidiens enregistrés en Israël depuis le début de la pandémie.

Les autorités sanitaires ont renouvelé leurs appels au renforcement des mesures de confinement en réponse aux derniers chiffres de morbidité, qui ont également vu le taux de positivité des tests bondir.

Les 8 308 cas recensés lundi représentent la plus forte augmentation quotidienne depuis les 9 000 infections enregistrées le 30 septembre dernier, lorsque le pays était soumis à un deuxième verrouillage national.

Avec 693 autres cas depuis minuit, le nombre d’infections depuis le début de la pandémie est passé à 450 116.

Le nombre de décès s’élève à 3 445, 14 Israéliens étant décédés des suites du COVID-19 lundi.

Des vaccins contre la COVID-19 arrivent au centre médical Ziv dans la ville de Safed, au nord d’Israël, le 21 décembre 2020. (Crédit : David Cohen/Flash90)

Sur les 55 312 cas actifs, 764 personnes sont dans un état grave, dont 183 sous respirateur. 225 autres sont dans un état modéré et les autres présentaient des symptômes légers ou n’en présentaient pas. Au total, 1 361 personnes ont été hospitalisées pour des complications liées à la COVID-19.

Le ministère de la Santé a indiqué que 108 755 tests ont été effectués lundi, dont 7,6 % sont revenus positifs, soit un bond d’un point de pourcentage par rapport à la veille.

Citant des chiffres officiels, le quotidien Yedioth Ahronoth a rapporté que 42 % des infections en Israël concernaient des enfants en âge scolaire et des enseignants. De hauts responsables de la santé ont appelé à la fermeture des écoles dans le cadre de mesures de confinement renforcées, mais le gouvernement est divisé sur ce point.

Le directeur général du ministère a déclaré qu’il était « très préoccupé » par la hausse de la morbidité, qu’il attribue en partie à la propagation d’une variante du virus originaire de Grande-Bretagne, qui serait plus contagieuse.

« Il y a sans aucun doute un renforcement de la variante britannique ici. C’est en Israël », a déclaré Chezy Levy à la radio 103FM.

Il a appelé au renforcement du confinement actuellement en place et à la fermeture temporaire du système éducatif.

Levy a également confirmé que la première livraison du vaccin de Moderna devait arriver fin janvier, après que la firme américaine de biotechnologie a annoncé dans la nuit qu’Israël avait approuvé son utilisation.

 » Je ne suis pas autorisé à discuter de chiffres, mais il y aura des vaccins pour tout le monde « , a-t-il déclaré.

Des Israéliens passent devant un centre de vaccination à Jérusalem, le 4 janvier 2021. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Le ministre de la Santé, Yuli Edelstein, a déclaré que quelque 1 370 000 Israéliens ont déjà reçu la première dose du vaccin contre le coronavirus de Pfizer-BioNTech, dont près de 146 000 lundi.

« L’immunisation complète intervient seulement une semaine après la deuxième dose. En attendant, la morbidité bondit. Par conséquent, il n’y a malheureusement pas d’autre choix qu’un confinement complet et rapide », a tweeté Edelstein.

Le bureau d’Edelstein a déclaré qu’il tiendrait une réunion d’urgence avec les hauts responsables de la santé mardi matin en raison de la dernière augmentation des infections.

La hausse de la morbidité s’est accompagnée d’une forte augmentation du nombre d’Israéliens infectés par le COVID-19 nécessitant une hospitalisation, les directeurs d’hôpitaux ayant averti lundi que de nouveaux cas inondaient leurs installations.

Mardi, le centre médical Wolfson à Holon a demandé au ministère de la Santé l’autorisation de refuser des patients atteints de coronavirus, selon le site d’information Ynet.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...