Israël en guerre - Jour 232

Rechercher

Le Parlement européen adopte à 357 voix contre 20 une résolution condamnant l’Iran

Condamnant l'attaque de l'Iran contre Israël, ainsi que celles menées avant et pendant l'assaut par ses mandataires, la résolution a appelé à des sanctions

Les membres du Parlement européen assistant à la dernière session avant les prochaines élections européennes, au Parlement européen, à Strasbourg, dans l'est de la France, le 25 avril 2024. (Crédit : Jean-Francois Badias/AP)
Les membres du Parlement européen assistant à la dernière session avant les prochaines élections européennes, au Parlement européen, à Strasbourg, dans l'est de la France, le 25 avril 2024. (Crédit : Jean-Francois Badias/AP)

Le Parlement européen a adopté jeudi une résolution condamnant l’attaque sans précédent de drones et de missiles menée par l’Iran contre Israël dans la nuit du 13 au 14 avril, par 357 voix contre 20, et a demandé que de nouvelles sanctions soient imposées aux entités iraniennes.

Condamnant l’attaque de l’Iran contre Israël, ainsi que celles menées avant et pendant l’assaut par ses mandataires, le groupe terroriste chiite libanais du Hezbollah et les Houthis au Yémen, la résolution reconnaît le rôle de Téhéran dans la déstabilisation du Moyen-Orient par le biais de son « réseau d’acteurs non étatiques ».

La résolution adoptée lors de la dernière session avant les prochaines élections européennes réitère une demande antérieure visant à ce que le Corps des Gardiens de la Révolution islamique (CGRI) soit inclus dans la liste des organisations terroristes reconnues par l’Union européenne, et demande que le Hezbollah dans son intégralité soit également ajouté à cette liste.

Elle demande également que le régime actuel de sanctions contre l’Iran soit élargi, « notamment en sanctionnant la fourniture et la production par le pays de drones et de missiles à la Russie et au Moyen-Orient élargi ».

Outre la condamnation de l’attaque iranienne contre Israël, la résolution a également critiqué l’attaque du 1er avril contre une annexe du consulat iranien à Damas, que l’Iran et la Syrie ont imputée à Israël, en déclarant que « l’importance du principe de l’inviolabilité des locaux diplomatiques et consulaires » doit être respectée à chaque instant.

Le ministre des Affaires étrangères, Israel Katz, s’est félicité de l’adoption de la résolution, qu’il considère comme « un nouveau succès diplomatique israélien et un nouveau coup porté à l’Iran ».

« Nous resserrons l’étau autour du cou du régime iranien – le monde comprend que l’Iran doit être arrêté maintenant avant qu’il ne soit trop tard », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.