Rechercher

Le président israélien en Ukraine pour l’anniversaire du massacre de Babi Yar

Isaac Herzog inaugurera aussi un vaste mémorial de la Shoah en construction à Kiev et rencontrera des membres de la communauté juive locale

Le président israélien Isaac Herzog à Kiev, en Ukriane, le 5 octobre 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)
Le président israélien Isaac Herzog à Kiev, en Ukriane, le 5 octobre 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Le président israélien Isaac Herzog se rend mardi en Ukraine pour prendre part aux commémorations du 80e anniversaire du massacre nazi de dizaines de milliers de juifs à Babi Yar, les 29 et 30 septembre 1941.

Il s’agit de la première visite d’Etat de M. Herzog qui a pris ses fonctions en juillet, répondant à l’invitation du président ukrainien Volodymyr Zelensky, a indiqué mardi son bureau dans un communiqué.

« Nous devons nous souvenir et ne jamais oublier le terrible massacre de Babi Yar, au cours duquel près de 34 000 juifs furent massacrés, abattus dans des fosses, nus, dans un froid terrible – hommes, enfants, vieillards et femmes. Que leur mémoire soit bénie », a déclaré le président israélien avant de s’envoler pour Kiev.

Les 29 et 30 septembre 1941, les nazis ont tué par balle plus de 30 000 juifs dans le ravin de Babi Yar à Kiev. Aussi connu sous le nom de Babyn Yar, cet endroit fut le théâtre d’exécutions massives jusqu’en 1943. Jusqu’à 100 000 personnes y ont été tuées, parmi lesquelles des juifs, Roms, résistants et prisonniers soviétiques.

Le président allemand Frank-Walter Steinmeier prononce un discours lors d’une cérémonie de dépôt de couronnes pour marquer le 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale, au Mémorial de la Neue Wache à Berlin, en Allemagne, le 8 mai 2020. (Crédit : HANNIBAL HANSCHKE / POOL / AFP)

Durant sa visite de deux jours, Isaac Herzog participera à une cérémonie officielle aux côtés du président ukrainien et du président allemand Frank-Walter Steinmeier.

Il inaugurera aussi un vaste mémorial de la Shoah en construction à Kiev et rencontrera des membres de la communauté juive locale.

En Ukraine, dont l’histoire est marquée par de nombreux pogroms et massacres antisémites, la Shoah, commise par l’Allemagne nazie avec la participation de collaborateurs ukrainiens, décima la communauté juive du pays, alors partie de l’URSS.

En revanche, 2 659 Ukrainiens ayant risqué leurs vies pour sauver des juifs ont été reconnus « Justes parmi les nations » par le mémorial de la Shoah Yad Vashem de Jérusalem.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...