Rechercher

Le secteur high-tech israélien lève des sommes records au 3e trimestre

Les entreprises technologiques israéliennes ont conclu 142 accords d'investissements, une hausse de 37 % par rapport à l'année dernière et un record depuis 2013

Luke Tress est le vidéojournaliste et spécialiste des technologies du Times of Israël

La conférence DLD Tel Aviv Tech, le plus grand rassemblement international de technologie et de start-up d'Israël, à Tel Aviv, le 27 septembre 2016. (Miriam Alster/FLASH90)
La conférence DLD Tel Aviv Tech, le plus grand rassemblement international de technologie et de start-up d'Israël, à Tel Aviv, le 27 septembre 2016. (Miriam Alster/FLASH90)

Les entreprises israéliennes du secteur technologique ont levé 2,24 milliards de dollars dans le cadre de 142 accords au troisième semestre 2019. Il s’agit du montant le plus important et du plus grand nombre d’accords passés en un trimestre depuis 2013.

Le montant des fonds levés représente une hausse de 37 % par rapport au même trimestre l’année dernière, selon l’IVC Research Center.

Parmi ces accords, treize dépassent les 50 millions de dollars, soit 57 % du capital total levé. Les six plus grands accords, dépassant chacun 100 millions de dollars, constituent une somme totale de 841 millions de dollars. L’entreprise de sécurité informatique Cybereason arrive en tête avec 200 millions de dollars.

Le nombre d’accords conclus par des entreprises en phase précoce, encore en phases de recherche et de développement, est en hausse de 30 % par rapport au troisième semestre de 2018, même si les entreprises avec une importante croissance de revenus ont reçu plus de financements.

Les chercheurs ont toutefois noté que la proportion de capital investi dans des entreprises en phase précoce a diminué au cours de l’année dernière, ce qui indique un désintérêt pour des investissements plus risqués.

Le secteur des logiciels arrivait en tête avec 1,4 milliard de dollars levés dans 52 accords, suivi par le domaine des sciences de la vie avec 350 millions de dollars et l’industrie de l’énergie renouvelable avec 85 millions de dollars.

Les accords avec capitaux à risque ont levé 1,6 milliard de dollars lors du troisième trimestre, pour un total de 4,68 milliards de dollars sur les trois premiers trimestres de 2019.

Des fonds israéliens de capitaux à risque ont investi 280 millions dans le troisième trimestre et 18 % plus dans des entreprises locales dans les trois premiers trimestres de 2019 par rapport à l’année dernière.

L’étude de l’IVC Research Center a examiné le capital levé par des entreprises israéliennes de la technologie auprès des fonds de capitaux à risque israéliens et étrangers, mais aussi les fonds d’investissements, les investisseurs spécialisés, les incubateurs et les business angels. Les chercheurs ont interrogé 482 investisseurs, dont 58 fonds de capitaux à risque israéliens.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...