Rechercher

Le Shin Bet agira face à la criminalité arabe, dit son nouveau chef

Ronen Bar succède à Nadav Argaman à la tête de l'agence qui s'occupe principalement du terrorisme palestinien ; Israël doit selon lui coopérer davantage avec l'AP

Le nouveau chef du Shin Bet, Ronen Bar, le 11 octobre 2021 (Crédit : Shin Bet)
Le nouveau chef du Shin Bet, Ronen Bar, le 11 octobre 2021 (Crédit : Shin Bet)

Ronen Bar a entamé mercredi son mandat à la tête du Shin Bet, succédant à Nadav Argaman en tant que directeur de l’agence de sécurité.

Celle-ci est chargée principalement de lutter contre le terrorisme palestinien. Mais, ces dernières semaines, alors que la violence communautaire au sein de la société arabe a continué à échapper à tout contrôle, des responsables gouvernementaux ont proposé d’impliquer le Shin Bet dans des activités de maintien de l’ordre. Il reste encore indéterminé dans quelle mesure l’agence agira pour endiguer les violences actuelles.

Depuis le début de l’année 2021, il y a eu 98 victimes d’homicides apparents dans la société arabe, selon un décompte effectué par l’organisation à but non lucratif Abraham Initiatives. L’organisation a précisé que 81 des personnes tuées cette année avaient été victimes de la violence armée.

« On a beaucoup parlé ces derniers temps de la violence croissante en général et dans la société arabe en particulier », a déclaré M. Bar lors d’une cérémonie marquant le début de son mandat et la fin de celui d’Argaman.

« L’agence ne restera pas sans rien faire », a-t-il ajouté, promettant d’étudier la question et de présenter un plan qui trouverait un juste équilibre en termes d’implication de l’agence.

« Il s’agit évidemment d’une mission nationale », a-t-il déclaré.

Le chef du Shin Bet Ronen Bar (à gauche), le Premier ministre Naftali Bennett (au centre) et le directeur sortant Nadav Argaman (à droite), le 13 octobre 2021. (Crédit : Haim Zach/GPO)

Bar a servi dans l’unité d’élite Sayeret Matkal de Tsahal, au sein duquel le Premier ministre Naftali Bennett a également servi. Il est ensuite entré au Shin Bet en tant qu’agent de terrain.

Il a été appelé à diriger la division des opérations du Shin Bet en 2011, est devenu chef du département du développement des ressources en 2016 et vice-directeur de l’organisation en 2018.

Avant la cérémonie, le cas de Bar a été examiné par le Comité Goldberg pour les nominations de haut niveau dans la fonction publique, qui a déclaré dans un communiqué vendredi qu’il n’avait trouvé aucun « défaut dans la pureté de [ses] qualités », ni aucun problème avec le processus de nomination, malgré une lettre anonyme envoyée au panel qui a fait deux réclamations contre lui, dont les détails n’ont pas pu être détaillés publiquement pour des questions de sécurité.

Lors de la cérémonie de mercredi, M. Bennett a remercié M. Argaman pour ses cinq années et demie de service à la tête de l’agence. « Nadav, nous nous connaissons depuis des années, mais ces derniers mois, j’ai appris à connaître encore mieux l’esprit spécial et précis que vous avez apporté avec vous au service », a déclaré Bennett.

« Vous avez fait progresser l’organisation dans de nombreux domaines et je n’ai aucun doute sur le fait que [votre contribution] constituera un apport important pour les années à venir », a déclaré Bar au directeur sortant.

Le nouveau chef du Shin Bet, Ronen Bar (à gauche), avec le Premier ministre Naftali Bennett, le 11 octobre 2021. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Bar a déclaré au sujet des violences dans les communautés arabes « qu’Israël doit embrasser et renforcer la communauté arabe en Israël, qui souhaite s’intégrer à la société israélienne, et le faire en investissant dans les infrastructures, l’éducation et le bien-être. Dans le même temps, il est important d’accroître l’activité des forces de l’ordre et d’établir une dissuasion contre [les éléments criminels], afin de réduire le nombre d’armes en leur possession et de contrecarrer leur motivation à agir ».

Des responsables israéliens avaient précédemment déclaré au Times of Israel que Bar avait vu d’un œil plus favorable que son prédécesseur Argaman la décision d’impliquer l’agence dans la lutte contre la criminalité au sein de la communauté arabe. Bennett avait pris en considération le soutien de Bar à cette initiative au moment de décider qui nommer à la tête du Shin Bet, a déclaré un responsable sous couvert d’anonymat.

S’agissant des Palestiniens, M. Bar a déclaré « qu’Israël doit trouver un moyen de coopérer avec l’Autorité palestinienne et de promouvoir des projets économiques avec l’aide internationale. Dans le même temps, il doit frapper sévèrement le Hamas en [Cisjordanie], dans la bande de Gaza et dans ses quartiers généraux à l’étranger ».

M. Bar devrait diriger l’agence jusqu’en 2026.

Le personnel du Times of Israel et Aaron Boxerman ont contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...