Le singe libanais attrapé après deux semaines de cavale dans le nord d’Israël
Rechercher

Le singe libanais attrapé après deux semaines de cavale dans le nord d’Israël

Des experts de la Forêt des singes de Yodfat sont finalement parvenus à attirer le vervet bleu dans une cage grâce à de la nourriture

Un singe vervet qui s'était échappé d'une ferme du sud du Liban, avait traversé la frontière et était resté en cavale pendant deux semaines, avant d'être finalement capturé, le 6 juin 2019 (Capture d'écran : YouTube)
Un singe vervet qui s'était échappé d'une ferme du sud du Liban, avait traversé la frontière et était resté en cavale pendant deux semaines, avant d'être finalement capturé, le 6 juin 2019 (Capture d'écran : YouTube)

Le petit singe libanais qui avait été aperçu dans les villages et dans les villes du nord d’Israël, a enfin été attrapé.

Un vervet bleu qui était parvenu à s’échapper d’une ferme du sud du Liban, le mois dernier, était entré en Israël. Il avait depuis été signalé dans différents secteurs du nord du pays et il a été enfin capturé jeudi, au terme d’une cavale de deux semaines.

Des personnels de la forêt des singes de Yodfat, au sud de Karmiel, sont parvenus à l’attirer dans une cage grâce à de la nourriture après l’avoir pris en filature pendant plusieurs jours.

Au cours des quinze derniers jours, le petit animal malicieux avait été filmé dans les villages de Zarit et de Shtula ainsi que dans les villes arabes de Hurfeish, Deir al-Assad et Majd al-Krum, à l’ouest de Karmiel, à plus de 20 kilomètres de la frontière libanaise.

Il s’était échappé de la ferme du « Navire de paix » exploitée par Béatrice Maugerin, une religieuse française, dans le village de Qouzah, près de Bint Jbeil, dans le sud du Liban.

La religieuse s’était tournée vers le gouvernement libanais qui avait demandé à l’ONU d’appeler officiellement Israël à capturer le petit fuyard.

Trois membres du personnel de la ferme des singes de Yodfat ont passé cinq jours à tenter d’attraper l’animal, a fait savoir le site touristique dans une publication jeudi soir sur Facebook.

« C’est arrivé aujourd’hui. Nous avons attrapé le singe libanais. Il va bien et il est en bonne santé », a fit la ferme dans la publication.

Le vervet est resté à la ferme des singes jeudi et il devrait être confié aux soldats de Tsahal qui le remettront à des agents des Nations unies avant son retour auprès de sa propriétaire.

Le Navire de paix est un lieu qui accueille des musulmans, des chrétiens et des Juifs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...