Leptospirose: 42 personnes touchées ; la crise est « sous contrôle », dit Litzman
Rechercher

Leptospirose: 42 personnes touchées ; la crise est « sous contrôle », dit Litzman

Durant une réunion d'urgence, le vice-ministre de la Santé a dit surveiller la situation ; 242 personnes supplémentaires étaient susceptibles d'avoir contracté la maladie

Le ministre de la Santé, Yaakov Litzman, arrive à la conférence gouvernementale hebdomadaire au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 15 octobre 2017. (Alex Kolomoisky/POOL)
Le ministre de la Santé, Yaakov Litzman, arrive à la conférence gouvernementale hebdomadaire au bureau du Premier ministre à Jérusalem, le 15 octobre 2017. (Alex Kolomoisky/POOL)

Le ministère de la Santé a annoncé dimanche que 42 personnes ont été infectées par la leptospirose, une maladie qui peut-être mortelle. Elle est transmissible via l’urine animale en milieu naturel.

Des représentants des ministères du gouvernement, des autorités locales et autres groupes concernés se sont réunis pour un meeting d’urgence. Le vice-ministre de la Santé Yaakov Litzman a déclaré que 242 personnes sont susceptibles d’avoir contracté la maladie. Jeudi dernier, le ministère avait parlé de 32 personnes touchées et de 250 cas suspects.

« Le ministère de la Santé traite les rivières, les vérifie, et contrôle la situation », a déclaré Litzman. « Celles qui ne sont pas bonnes sont fermées. Et celles qui sont bonnes restent ouvertes. Nous pensons que la situation est sous contrôle. »

Les 42 patients diagnostiqués d’une leptospirose ont été pris en charge en fonction de la sévérité de l’infection, a indiqué le ministère.

Durant la réunion, le ministère de la Santé a reçu des représentants des ministères des Finances et de la Culture, ainsi que des représentants de l’Autorité de l’Eau, et de la Nature et des Parc, un syndicat de fermiers et des autorités locales, afin de venir à bout de cette épidémie, qui se transmet dans les différents cours d’eau au nord du pays.

Alors que le nombre de cas a augmenté ces derniers jours, on a pu observer une baisse drastique du nombre de visiteurs en Galilée et dans la région du Golan, ce qui a affecté le tourisme. Les médias israéliens ont indiqué que les coûts ont été évalués à plus de 15 millions de shekels.

Les jeunes Israéliens se rafraîchissent dans un ruisseau sur les hauteurs du Golan, au nord d’Israël. 10 août 2018. (David Cohen / Flash90

Giora Zeltz, chef du conseil régional de la haute Galilée a déclaré durant la réunion qu’en plus de demander aux ministère de la Santé et du Tourisme et des les aider à relancer l’industrie locale, il cherchera également des indemnisations pour les entreprises qui ont été touchées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...