Les complots antisémites visent les Rothschild depuis près de 200 ans
Rechercher

Les complots antisémites visent les Rothschild depuis près de 200 ans

Depuis la rumeur de 1843 selon laquelle Nathan Rothschild aurait fait fortune grâce à la défaite de Napoléon jusqu'en 2018, la dynastie des banquiers est la cible des antisémites

Un reportage de la Première chaîne russe présente une bande dessinée antisémite décrivant une truie marquée d'une étoile de David et du mot « Rothschild » allaitant six porcelets (avec les mots MI6, ISIS, Al-Qaïda, CIA, Israël et Boko Haram écrits sur eux) comme une « caricature moderne et typique » (Crédit : Capture d'écran/MEMRI-TV)
Un reportage de la Première chaîne russe présente une bande dessinée antisémite décrivant une truie marquée d'une étoile de David et du mot « Rothschild » allaitant six porcelets (avec les mots MI6, ISIS, Al-Qaïda, CIA, Israël et Boko Haram écrits sur eux) comme une « caricature moderne et typique » (Crédit : Capture d'écran/MEMRI-TV)

JTA – La famille Rothschild est juive et célèbre pour sa richesse.  Ils ne contrôlent pas le climat. Ni le gouvernement américain.

Cela est désormais évident pour Trayon White, un membre du conseil municipal de Washington, DC, qui a prétendu, à deux reprises récemment, que les Rothschild étaient derrière plusieurs complots visant à contrôler le gouvernement américain, la Banque mondiale et/ou la météo. Une vidéo qu’il a publiée sur Facebook accusant la famille Rothschild d’être à l’origine de la tempête de neige de cette semaine est devenue virale et a été largement condamnée.

« Tu ferais mieux de faire attention à ce changement climatique, mec, à cette manipulation du climat », disait-il dans la vidéo. « Et Washington n’arrête pas de dire : « Nous sommes une ville résiliente ». Et c’est un scénario écrit par les Rothschild qui contrôlent le climat pour créer des catastrophes naturelles qu’ils peuvent payer pour posséder les villes, mec. Sois prudent. »

Mardi, White a présenté de longues excuses, expliquant que ses commentaires étaient fondés sur de fausses informations et qu’il ne savait pas que ses déclarations étaient antisémites. Il s’est excusé d’avoir offensé la communauté juive et a depuis lors rencontré les dirigeants juifs locaux dans le cadre de sa promesse de se sensibiliser à la question.

« J’ai blessé et déçu beaucoup de gens, y compris moi-même, mes collègues du Conseil, mes électeurs et d’innombrables membres de la communauté juive d’ici et d’ailleurs », a-t-il écrit. « En toute honnêteté, si j’étais d’origine juive, je me sentirais aussi méprisé et offensé par de tels commentaires. Honnêtement, je ne pense pas du tout que la communauté juive contrôle le climat. »

Trayon White Sr (Facebook via JTA)

White n’est pas le premier à reprendre une théorie de conspiration sur les Rothschild, qui ont été pendant des siècles l’une des familles les plus riches d’Europe. Aujourd’hui, deux Rothschild figurent sur la liste des milliardaires de Forbes, et la famille compte des sociétés d’investissement en Suisse, en France et ailleurs. Leur richesse remonte au XVIIIe siècle, lorsque Mayer Amschel Rothschild, né dans le ghetto juif local, devint le banquier de Wilhelm IX, un noble local.

Le doyen des Rothschild a transmis son énorme fortune à ses cinq fils, qui ont fondé des dynasties bancaires séparées à Londres, Paris, Francfort, Vienne et Milan. Depuis, la famille est restée riche et s’est également établie sur le plan philanthropique. Les dons des Rothschild ont été cruciaux pour la survie des premières implantations sionistes en Palestine, et la famille continue son action philanthropique en Israël et ailleurs.

Mais cette richesse de longue date a également conduit à une forme particulière de théories du complot antisémites . Les antisémites ont longtemps accusé les Juifs de contrôler malicieusement l’argent du monde et les gouvernements par le biais d’une cabale secrète, et le fait que les Rothschild aient des branches dans plusieurs pays alimentait ces fantasmes frénétiques. Les Juifs ont tendance à considérer les théories de complots à leur sujet comme des tentatives de calomnie à l’encontre de l’ensemble du peuple juif.

Emmanuel Macron avec Eric de Rothschild, président du mémorial de la Shoah de Paris, pendant une visite au mémorial, le 30 avril 2017. (Crédit : Philippe Wojazer/AFP)

La première grande théorie de complot sur les Rothschild est apparue en 1843, lorsque Nathan Rothschild, fondateur de la succursale londonienne de la famille, a été accusé à tort d’avoir fait fortune sur le marché boursier parce qu’il avait eu vent de la défaite de Napoléon en 1815 à Waterloo. En 2015, l’Independent, une publication britannique, a fourni ce qu’elle a appelé la preuve définitive que l’accusation était fausse – et s’est demandé pourquoi la calomnie avait persisté si longtemps.

Depuis lors, les théories de complot visant les Rothschild se sont multipliées et se sont répandues dans tout le spectre politique. Une recherche sur YouTube du mot « Rothschild » propose plusieurs pages de résultats. La plupart d’entre eux affirment que la famille est derrière des groupes occultes comme les Illuminati ou un nouvel ordre mondial, ou qu’elle est en train de prendre le contrôle du monde.

Les propos de Trayon White semblent faire écho aux dernières calomnies, reliant la famille à l’initiative Resilient Cities de la Fondation Rockefeller, comme l’a rapporté le Washington Post cette semaine. Selon la théorie, les subventions de la fondation à des villes comme Washington, DC, font partie d’un plan secret de domination mondiale.

On dit que les Rothschild ont accès à une technologie qui provoque le genre de phénomènes météorologiques bizarres actuellement liés au changement climatique, et l’utilisent pour chasser les gens des fermes et des zones rurales vers les centres-villes.

« Il s’agit d’un programme de génocide », dit Deborah Tavares, conspiratrice californienne, dans une vidéo YouTube citée par le Post. « On nous déplace maintenant dans ce qu’ils appellent des « villes résilientes ». Et il est important de faire passer ce mot, de commencer à chercher : des villes résilientes. « C’est un plan présenté par Rothschild et Rockefeller. »

Ces dernières années, aux Etats-Unis et en Europe, d’autres financiers juifs ont pris la place des Rothschild dans l’esprit des antisémites. Le principal d’entre eux est George Soros, un homme d’affaires juif hongrois-américain et philanthrope libéral qui est une cible favorite de l’extrême droite des deux côtés de l’Atlantique.

Capture d’écran de la caricature, mettant en vedette George Soros, posté par Yair Netanyahu, 8 septembre 2017. (Facebook)

L’année dernière, le gouvernement hongrois de droite a placardé des affiches – largement décriées comme antisémites – affirmant que Soros était à l’origine des efforts déployés pour s’opposer à ses politiques sur les migrants. Yair Netanyahu, fils du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, a provoqué une controverse en Israël lorsqu’il a posté, puis supprimé, une caricature antisémite avec le visage de Soros sur son profil Facebook.

Mais l’erreur de White est l’une des nombreuses preuves que les théories sur les Rothschild sont toujours d’actualité en marge de la société, peu importe le nombre de fois où elles ont été démystifiées.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...