Les enfants d’Israël font partie des plus pauvres du monde développé
Rechercher

Les enfants d’Israël font partie des plus pauvres du monde développé

L’Etat juif se classe juste avant la Turquie dans le classement OCDE, avec 1 adolescent sur 4 vivant sous le seuil de pauvreté

Un jeune garçon juif en train de manger au centre Yad Ezra V'Shulamit à Jérusalem, qui sert un déjeuner chaud tous les jours à plus de 1 200 enfants qui vivent sous le seuil de pauvreté, le 27 septembre 2011. Illustration. (Crédit : Uri Lenz/Flash90)
Un jeune garçon juif en train de manger au centre Yad Ezra V'Shulamit à Jérusalem, qui sert un déjeuner chaud tous les jours à plus de 1 200 enfants qui vivent sous le seuil de pauvreté, le 27 septembre 2011. Illustration. (Crédit : Uri Lenz/Flash90)

Israël a le deuxième plus haut taux de pauvreté chez les enfants et les adolescents dans le monde développé, selon un rapport publié lundi par le National Insurance Institute (NII).

Avec 25 % de la population âgée de 0 à 17 ans classés dans la catégorie des pauvres, Israël se place devant la Turquie et est à huit points en dessous de la moyenne (qui est de 12,9 % d’enfants vivant sous le seuil de pauvreté) pour les Etats membres de l’organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), a souligné le NII.

Dans la plupart des pays de l’OCDE, le groupe d’âge le plus pauvre est souvent la tranche des jeunes âgés de 18 à 25 ans. Selon l’organisation, le taux de pauvreté des enfants d’un pays est basé sur le nombre d’enfants ayant un revenu annuel qui est de 50 % inférieur à la moyenne nationale.

Dans son enquête annuelle sur les indicateurs socio-économiques, le NII a comparé les taux de pauvreté dans les pays développés par groupe d’âge. Il a constaté que le groupe d’âge 26-50 ans d’Israël est le deuxième plus pauvre selon l’indice de pauvreté, pris en sandwich entre le Mexique et la Grèce, et qui se place à 11 places en dessous de la moyenne de l’OCDE.

Un homme fouillant une poubelle dans le centre de Jérusalem. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)
Un homme fouillant une poubelle dans le centre de Jérusalem. (Crédit : Nati Shohat / Flash90)

Israël est aussi le quatrième plus pauvre en ce qui concerne la tranche des 66 ans et plus, avec 21,7 % des personnes vivant sous le seuil de pauvreté et est à la huitième place en dessous de la moyenne de l’OCDE.

Le NII a constaté que les allocations sociales pour les enfants, les personnes âgées et les chômeurs sont également parmi les plus bas dans le monde occidental, a révélé la radio militaire. L’investissement du pays dans la sécurité sociale classe Israël à la septième place en partant du bas de la liste.

Israël a constamment été mal noté en raison de ses indices de pauvreté au cours de ces dernières années.

En mai 2013, il a été constaté que le taux de pauvreté en Israël était de 21 %, le taux de pauvreté le plus élevé parmi tous les pays de l’OCDE.

En avril de cette année, un rapport des Nations unies a souligné qu’Israël avait le plus haut niveau d’inégalités socio-économiques entre ses enfants, dans une étude des 41 pays développés.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...