Les groupes juifs saluent un projet de loi US pour une aide Israël-Palestiniens
Rechercher

Les groupes juifs saluent un projet de loi US pour une aide Israël-Palestiniens

La législation garantit l'accord de 2016 sur 3,8 milliards de dollars d'aide à la sécurité pour l'État juif et prévoit également 225 millions de dollars pour les Palestiniens

Illustration : Sur cette photo du 6 janvier 2021, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi,  prend la parole dans la salle de la Chambre. (Crédit : Jim Lo Scalzo/Pool via AP)
Illustration : Sur cette photo du 6 janvier 2021, la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, prend la parole dans la salle de la Chambre. (Crédit : Jim Lo Scalzo/Pool via AP)

Les organisations juives américaines ont salué l’adoption jeudi par la Chambre des représentants des États-Unis d’un projet de loi qui prévoit une aide à la fois à Israël et aux Palestiniens. 

Entre autres, le projet de loi de crédits sur l’État, les opérations étrangères et les programmes connexes fournira à Israël les 3,3 milliards de dollars annuels d’aide américaine à la sécurité qui avaient été convenus en 2016. 

« Ce financement, sans conditions politiques ajoutées, reflète le fort soutien bipartisan à la sécurité d’Israël au Congrès et dans l’administration Biden », a déclaré l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) dans un communiqué. 

« Nous apprécions les efforts de plusieurs membres qui ont travaillé à l’inclusion de dispositions pro-israéliennes clés dans le projet de loi », a déclaré l’AIPAC, ajoutant que le groupe exhortait le Sénat à approuver également l’assistance sécuritaire à Israël « sans conditions politiques supplémentaires ».

Le projet de loi prévoit aussi 225 millions de dollars d’aide à la Cisjordanie et à Gaza, ainsi qu’une augmentation de 12 % des financements pour l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA).

La législation comprend également un financement de 50 millions de dollars pour établir des partenariats entre Israéliens et Palestiniens par le biais de la loi Lowey sur le partenariat pour la paix au Moyen-Orient, et 6 millions de dollars supplémentaires pour un programme visant à faciliter la recherche collaborative entre les scientifiques israéliens et arabes. 

Le vote à la Chambre a été de 217-212, les Républicains s’opposant au projet de loi parce qu’il abandonne une disposition législative interdisant l’utilisation de fonds fédéraux américains pour payer la plupart des avortements.

Un homme palestinien charge une charrette à cheval avec des sacs de farine reçus de l’Office de secours et de travaux des Nations unies (UNRWA), dans un entrepôt de la ville de Gaza, le 30 septembre 2020. (Crédit : AP Photo/Khalil Hamra)

J Street s’est dit « particulièrement satisfait » des éléments pro-Israël et pro-paix du projet de loi. 

L’organisation juive Dovish a également déclaré qu’elle « continuerait à faire pression pour que la législation exige des mesures de transparence et des restrictions plus fortes et plus spécifiques sur les utilisations finales des équipements militaires d’origine américaine, y compris les équipements achetés avec l’aide américaine à Israël, afin de s’assurer qu’ils ne peuvent pas être détournés pour soutenir des actes d’annexion rampante ou d’autres violations du droit international ».

Le groupe Majorité démocrate pour Israël a applaudi les Démocrates de la Chambre qui ont voté en faveur du projet de loi.

« Seuls trois Démocrates se sont joints aux Républicains de la Chambre [pour voter contre le projet de loi]. Tous les autres Démocrates ont voté oui sur ce projet de loi essentiel, démontrant une fois de plus que la grande majorité des Démocrates du Congrès reste fièrement pro-Israël », a déclaré le groupe dans un communiqué. 

Les Démocrates, qui ont voté contre le projet de loi, sont les membres du Congrès Alexandria Ocasio-Cortez de New York, Rashida Tlaib du Michigan et Cori Bush du Missouri, des critiques virulentes d’Israël.

« Nous applaudissons les Démocrates de la Chambre des représentants pour avoir approuvé un financement essentiel pour la sécurité d’Israël, tel que codifié dans le protocole d’accord Obama-Biden », a déclaré Mark Mellman, président du groupe Majorité démocrate pour Israël. 

« La mesure de la Chambre comprend également le financement de plusieurs programmes vitaux qui, nous l’espérons, jetteront les bases de la coopération et de la paix dans la région tout en renforçant les relations américano-israéliennes », a-t-il ajouté. 

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...