Les Israéliens vaccinés autorisés à se rendre dans le Sinaï dès mardi
Rechercher

Les Israéliens vaccinés autorisés à se rendre dans le Sinaï dès mardi

Le gouvernement va permettre à 300 personnes de passer la frontière chaque jour au terminal de Taba, à condition de faire un test corona en Égypte et un autre au retour en Israël

Une plage de la péninsule du Sinaï, en Égypte, le 6 juin 2019. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)
Une plage de la péninsule du Sinaï, en Égypte, le 6 juin 2019. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Les ministres ont approuvé vendredi la réouverture du point de passage frontalier d’Israël avec l’Égypte, permettant aux Israéliens de se rendre dans la péninsule du Sinaï à partir de mardi, pendant la fête de Pessah.

Le terminal de Taba est resté presque complètement fermé depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Selon la nouvelle réglementation, 300 personnes seront autorisées à quitter le Sinaï chaque jour, tandis que 300 autres seront autorisées à y entrer. Les voyageurs devront payer à l’avance les frais de passage de la frontière pour une date spécifique, et en présenter le reçu au terminal de frontière.

Bien qu’ils soient vaccinés, les gens qui traversent devront effectuer deux tests de coronavirus – un à leur départ et l’autre à leur retour.

Vue du terminal vide au passage de Taba entre Israël et l’Egypte, 28 janvier 2021. (Flash90)

Le nombre de personnes autorisées à passer la frontière devrait augmenter avec le temps.

« Ce n’est que le début, joyeuses fêtes à tous, y compris à ceux qui aiment le Sinaï », a tweeté la ministre du Tourisme Orit Farkash-Hacohen après l’approbation du plan par le gouvernement.

La semaine dernière, les restrictions d’entrée ont été assouplies à l’aéroport Ben Gourion, après que la Haute Cour de justice a statué que le plafond de 3 000 citoyens par jour imposé par le gouvernement violait les droits civils de manière disproportionnée, par sa nature radicale et prolongée, et sa proximité avec les élections du mois de mars.

Les accès terrestres et aériens d’Israël ont été largement fermés depuis le 25 janvier, laissant des milliers de personnes dans l’impossibilité de rentrer, dans l’effort pour empêcher l’arrivée potentielle de variantes de coronavirus.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...