Les lauréats israéliens de ces dernières années au Nobel de chimie
Rechercher

Les lauréats israéliens de ces dernières années au Nobel de chimie

Le prix 2019 a été attribué mercredi à un trio multi-national pour l'invention des batteries au lithium-ion ; en 2011 et 2013, des Israéliens avaient été récompensés

(Montage) : John Goodenough (Américain), Stanley Whittingham (Britannique) et Akira Yoshino (Japonais), récompensés par le Nobel de chimie 2019 pour l'invention des batteries au lithium-ion, aujourd'hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien. (Crédit : AFP)
(Montage) : John Goodenough (Américain), Stanley Whittingham (Britannique) et Akira Yoshino (Japonais), récompensés par le Nobel de chimie 2019 pour l'invention des batteries au lithium-ion, aujourd'hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien. (Crédit : AFP)

Le prix Nobel de chimie 2019 a été attribué mercredi par le comité Nobel de l’Académie royale des sciences de Suède. Les lauréats sont John Goodenough (Américain), Stanley Whittingham (Britannique) et Akira Yoshino (Japonais) pour l’invention des batteries au lithium-ion, aujourd’hui présentes dans de nombreuses technologies du quotidien.

En 2013, Arieh Warshel (États-Unis/Israël), Martin Karplus (États-Unis/Autriche), Michael Levitt (États-Unis/Grande-Bretagne) avaient été récompensés pour la mise au point de modèles pour les systèmes chimiques complexes permettant d’optimiser les catalyseurs, les médicaments et les cellules photovoltaïques.

En 2011, il avait été attribué à Daniel Shechtman (Israël), pour avoir découvert l’existence d’un nouveau type de matériau, un « quasi-cristal ».

Les prix Nobel récompensent depuis 1901 des hommes, des femmes et des organisations ayant oeuvré pour le progrès de l’humanité, selon le vœu de leur créateur, l’inventeur suédois Alfred Nobel.

Féru de poésie anglaise, grand amateur de Shelley et Byron, Alfred Nobel est resté dans l’Histoire comme l’inventeur de la dynamite mais il ne cessa de versifier.

En 1903, le couple Pierre et Marie Curie a été récompensé en physique. En 1911, Marie Curie (née Maria Salomea Skłodowska, d’origine juive polonaise) reçoit le prix de chimie, ce qui fait d’elle la seule femme double lauréate ; en 1935, sa fille Irène Joliot-Curie et son mari Frédéric Joliot reçoivent à leur tour le prix de chimie.

Depuis 1901, cinq lauréats de la paix n’ont pu assister à la cérémonie de remise du prix Nobel de la paix à Oslo. Parmi eux : le journaliste et pacifiste allemand Carl Von Ossietzky qui, en 1936, croupissait dans un camp de concentration nazi.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...