Le port du masque de nouveau obligatoire dans les lieux publics fermés
Rechercher

Le port du masque de nouveau obligatoire dans les lieux publics fermés

La mesure entrera en vigueur vendredi à midi ; la propagation s’est accélérée à 200 cas par jour, mais Israël ne semble pas confronté à une nouvelle vague de morbidité

Des Israéliens, certains portant des masques, au marché Mahane Yehuda à Jérusalem le 24 juin 2021. (Yonatan Sindel / Flash90)
Des Israéliens, certains portant des masques, au marché Mahane Yehuda à Jérusalem le 24 juin 2021. (Yonatan Sindel / Flash90)

Les autorités sanitaires israéliennes ont annoncé vendredi rétablir l’obligation du port du masque dans les lieux publics fermés, après une hausse du nombre de cas de personnes contaminées au coronavirus, dans un pays où plus de la moitié de la population a reçu deux doses de vaccin.

« À cause d’une augmentation des infections, le ministère de la Santé annonce qu’à partir de midi (09H00 GMT) aujourd’hui, les masques seront requis dans tous les lieux qui ne sont pas en plein air, à l’exception du domicile », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Il est en outre conseillé aux Israéliens de porter un masque sanitaire lors de grands rassemblements en plein air, « par exemple lors des événements liés à la marche des fiertés qui auront lieu ce week-end », a indiqué le ministère en référence à la marche organisée à Tel Aviv vendredi après-midi, à laquelle sont attendues des milliers de personnes.

Les enfants de moins de sept ans, les personnes handicapées et celles pratiquant un sport sont dispensées de l’obligation de porter un masque en intérieur, a précisé cette source.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett avait prévenu mercredi que si plus de 100 nouveaux cas de coronavirus étaient quotidiennement recensés pendant une semaine, le port du masque serait de nouveau obligatoire.

Nachman Ash, responsable de la lutte contre le coronavirus, avait initialement déclaré que l’obligation de porter un masque en intérieur pourrait être réimposée dès vendredi, alors qu’il avait annoncé la veille que cette mesure serait rétablie au début de la semaine prochaine, dans le contexte d’une récente résurgence des cas. Cette mesure avait été levée la semaine dernière.

Un communiqué du ministère de la Santé a indiqué que les enfants de moins de sept ans, les personnes souffrant d’un handicap qui les empêche de porter un masque, toute personne seule dans un espace clos, deux travailleurs qui travaillent régulièrement ensemble dans la même pièce, et toute personne faisant de l’exercice sont exemptés de cette obligation.

Le ministère a appelé les Israéliens à porter un masque lorsqu’ils participent à des rassemblements de masse en plein air, comme le défilé de la Gay Pride à Tel Aviv prévu vendredi. Il a également exhorté les personnes appartenant à des groupes à risque ou qui ne sont pas vaccinées à éviter les rassemblements.

227 infections ont été confirmées jeudi, le chiffre quotidien le plus élevé depuis le 7 avril. Il a déclaré que le taux de tests positifs avait atteint 0,6 %, « ce qui témoigne également de l’augmentation de la morbidité ».

« Une autre chose qui est problématique, c’est que la morbidité se propage à d’autres communautés », a déclaré Ash à la radio publique Kan.

Ash a toutefois souligné qu’il ne pensait pas qu’Israël était confronté à une autre vague d’infections majeure, et qu’il espérait que les vaccins limiteraient les hospitalisations et le nombre de malades présentant des symptômes graves. Il a noté que si le nombre de cas était en augmentation, le nombre de patients gravement malades restait faible.

Il a également admis qu’avec le recul, il aurait peut-être été préférable de ne pas lever le port du masque le 15 juin, bien qu’il ne soit pas convaincu que cela aurait empêché l’augmentation actuelle des infections.

« Il aurait été préférable que nous portions des masques en permanence, mais encore une fois, je ne suis pas sûr que nous aurions pris une autre décision », a déclaré Ash.

En plus du rétablissement de la mesure du port du masque en intérieur, un reportage télévisé a rapporté jeudi que les responsables du ministère de la Santé prévoyaient de réclamer le retour des limites sur les rassemblements si la récente augmentation des cas de coronavirus se confirmait.

Le responsable de la lutte contre le coronavirus Nachman Ash lors d’une conférence de presse à Jérusalem, le 23 juin 2021. (Crédit : Yonatan Sindel / Flash90)

Israël a levé l’obligation du port du masque en intérieur le 15 juin, mais les maires de Modiin et de Binyamina ont réimposé cette mesure dans les écoles de leurs villes après des vagues de contagion locales. Kfar Saba a également rétabli le port du masque dans les écoles mardi, après plusieurs cas positifs de COVID parmi les élèves.

Le variant Delta, à propagation rapide, détecté pour la première fois en Inde, serait à l’origine de 70 % des nouveaux cas dans le pays ces dernières semaines.

L’AFP a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...