Rechercher

Les soldats visés par des tirs à Jénine et à Naplouse ; 14 suspects arrêtés

Le groupe terroriste de la Fosse aux Lions a revendiqué les coups de feu essuyés par Tsahal en Cisjordanie ; un agent de sécurité a été blessé dans des heurts

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les troupes israéliennes lors d'un raid en Cisjordanie, le 23 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)
Les troupes israéliennes lors d'un raid en Cisjordanie, le 23 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Des hommes armés palestiniens ont ouvert le feu sur les soldats israéliens à Jénine et à Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, au cours d’importantes opérations qui ont eu lieu avant l’aube et qui ont entraîné l’arrestation de quatorze Palestiniens qui étaient par ailleurs recherchés, a fait savoir Tsahal.

Les militaires ont indiqué que les forces spéciales de la police des frontières et que les soldats de l’unité de reconnaissance anti-terroriste Haruv sont entrés à Jénine pour arrêter un Palestinien soupçonné d’être impliqué dans des activités terroristes. Une mitrailleuse artisanale de type « Carlo » qui se trouvait en possession du suspect a été saisie par les militaires, a annoncé l’armée.

Elle a indiqué que des Palestiniens avaient lancé des explosifs et ouvert le feu en direction des troupes.

Ces dernières ont « neutralisé » des explosifs artisanaux qui avaient été cachés dans une moto utilisée par l’un des hommes qui a été appréhendé.

Par ailleurs, dans la ville de Naplouse, les soldats ont essuyé des tirs alors qu’ils arrêtaient deux Palestiniens recherchés et qu’ils confisquaient des pièces détachées d’armement.

Le groupe terroriste de la Fosse aux Lions, basé à Naplouse, a fait savoir dans une déclaration que ses membres avaient ouvert le feu sur les militaires israéliens entrés dans la ville.

Une mitrailleuse artisanale de type « Carlo » saisie par les soldats à Jénine, en Cisjordanie, le 23 janvier 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Les militaires ont aussi entendu des coups de feu alors qu’ils arrêtaient trois autres suspects dans le camp de réfugiés de Nur Shams, à proximité de Tulkarem, a précisé Tsahal.

Selon la station de radio Kan, un agent de la sécurité a été légèrement blessé par des éclats de verre lorsque sa voiture a essuyé des tirs à Nur Shams, au cours du raid.

Les 14 Palestiniens qui étaient recherchés, soupçonnés de se livrer à des activités terroristes, vont être interrogés par l’agence du Shin Bet.

Il n’y aurait pas eu de blessé du côté palestinien au cours de ces affrontements.

Ces échauffourées et ces arrestations ont eu lieu dans le cadre d’une opération antiterroriste qui a été lancée depuis des mois – principalement dans le nord de la Cisjordanie – suite à des attentats qui ont fait 31 morts du côté israélien en 2022.

Cette offensive militaire a entraîné plus de 2 500 arrestations au cours de raids nocturnes quasiment quotidiens. Elle a également fait plus de 171 morts parmi les Palestiniens en 2022, et 18 autres depuis le début de l’année. La majorité ont été tués lors d’attaques ou d’affrontements avec les forces de sécurité mais d’autres étaient des civils non-armés.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.