Les synagogues orthodoxes payées pour embaucher des femmes comme chef spirituel
Rechercher

Les synagogues orthodoxes payées pour embaucher des femmes comme chef spirituel

L'Alliance féministe juive orthodoxe offre des subventions pouvant monter à 10 000 dollars par an aux synagogues qui embauchent des femmes à des postes récemment créés

Les élèves de la Yeshivat Maharat lors d'une cérémonie de remise des diplômes à New York, le 17 juin 2017 (Crédit : Shulamit Seidler-Feller/Yeshivat Maharat via JTA)
Les élèves de la Yeshivat Maharat lors d'une cérémonie de remise des diplômes à New York, le 17 juin 2017 (Crédit : Shulamit Seidler-Feller/Yeshivat Maharat via JTA)

Une nouvelle initiative va subventionner les synagogues orthodoxes des Etats-Unis qui embaucheront des femmes à des postes de chef spirituel.

L’alliance féministe juive orthodoxe a annoncé dimanche qu’elle verserait des subventions allant jusqu’à 10 000 dollars par an aux synagogues qui emploieront des femmes à des postes nouvellement créés de chef spirituel.

Les synagogues pourront recevoir une subvention adaptée à hauteur de la moitié des frais engagés, ce qui signifie qu’elles devront payer 20 000 dollars pour recevoir la somme maximale d’indemnisation de 10 000 dollars par an. Ce financement pourra être octroyé pendant deux ans.

Ce sont Ann et Jeremy Pava, de West Hartford, dans le Connecticut, qui ont offert les fonds nécessaires aux programme.

L’ordination de femmes rabbins et chefs spirituels est une question sensible dans le monde orthodoxe.

Il y a une décennie, la Yeshivat Maharat avait ouvert ses portes à New York, première institution d’Amérique du Nord à ordonner des femmes membres du clergé. L’institution a rencontré l’opposition d’un grand nombre d’orthodoxes, notamment de l’Orthodox Union.

Les mouvements conservateur et réformé ordonnent des femmes rabbins depuis des décennies.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...