L’Etat veut cesser de financer le théâtre de Jaffa, accusé d’incitation à la haine
Rechercher

L’Etat veut cesser de financer le théâtre de Jaffa, accusé d’incitation à la haine

Cette initiative survient après la présentation d'un spectacle basé sur une œuvre de Dareen Tatour, incarcérée depuis 2015 pour incitation et soutien au terrorisme

Dareen Tatour, dont la pièce "Carnets de prison" a été mise en scène au théâtre de Jaffa à l'été 2017. (Crédit : capture d'écran Youtube)
Dareen Tatour, dont la pièce "Carnets de prison" a été mise en scène au théâtre de Jaffa à l'été 2017. (Crédit : capture d'écran Youtube)

Le ministère des Finances chercherait à retirer les fonds publics octroyés à un théâtre de Jaffa, en raison d’incitation et de soutien présumés à la violence et au terrorisme.

Les directeurs et les gestionnaires du théâtre de Jaffa ont été convoqués pour évoquer les coupes budgétaires avec des représentants des ministères des Finances, de la Justice et de la Culture.

Cette initiative survient après les récentes représentations de soutien à la poétesse israélo-arabe Dareen Tatour, « Carnets de prison ».

Tatour est incarcérée depuis 2015, devant répondre d’incitation et de soutien à une organisation terroriste. Elle avait été inculpée cette année-là et risque huit ans de prison pour des posts publiés sur les réseaux sociaux.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...