Rechercher

L’homme filmé menaçant un Arabe avec une machette est libéré et assigné à résidence

Le juge a déclaré qu'Uri Shchori pouvait rentrer chez lui, contre l'avis de la police, après 3 semaines de détention ; il avait attaqué une voiture transportant une famille

Capture d'écran de la vidéo d'un homme armé d'une machette qui a attaqué le véhicule d'un autre usager de la route, le 28 août 2022. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)
Capture d'écran de la vidéo d'un homme armé d'une machette qui a attaqué le véhicule d'un autre usager de la route, le 28 août 2022. (Crédit : Capture d'écran/Twitter)

Un Israélien juif, qui avait été filmé en train de menacer un conducteur israélien arabe et sa famille avec une machette lors d’une altercation sur l’autoroute, le mois dernier, a été relâché mercredi et placé en résidence surveillée après trois semaines de détention.

Uri Shchori, 71 ans, résident de la ville de Karmiel, dans le nord du pays, avait été arrêté après l’agression. Il avait bloqué un véhicule à l’aide de sa propre voiture avant de se précipiter dans sa direction en brandissant une lame de grande taille.

Il avait utilisé la machette pour tenter de pénétrer de force dans l’habitacle de la voiture bloquée – conduite par un homme qui se trouvait en compagnie de son épouse et de son jeune enfant. Le conducteur avait filmé la scène en appelant la police.

« Compte tenu de son âge avancé et de son passé judiciaire, une alternative à l’incarcération devrait être adoptée », a décrété la juge Jenny Tannous au tribunal de première instance d’Akko.

« Il s’agit bien de faits d’intimidation routière mais j’ai décidé de suivre la recommandation du service de probation », a déclaré la juge.

Shchori – dont la police s’est opposée à sa mise en résidence surveillée – a reçu l’ordre de rester chez lui sous la surveillance de sa femme et de ses deux fils.

Capture d’écran de la vidéo d’Uri Shchori, qui a été filmé en train d’attaquer un autre conducteur avec une machette, arrive pour une audience de mise en détention provisoire, le 29 août 2022. (Crédit : Capture d’écran/Twitter)

Uri Shchori est accusé d’avoir tenté de causer des dommages graves, d’avoir proféré des menaces, d’avoir vandalisé délibérément un véhicule et de port d’arme.

Cette attaque était survenue après le dépassement, par la voiture des plaignants, du véhicule que conduisait Shchori, selon la chaîne publique Kan, qui avait été la première à diffuser le clip vidéo.

Le conducteur menacé avait alors déclaré avoir eu des craintes pour la sécurité de sa famille et qu’il avait même envisagé de renverser l’agresseur, « mais qu’il avait agi avec retenue », avait rapporté Kan.

Sur des images de l’incident, la femme du conducteur agressé, qui est assise, terrifiée, à ses côtés, s’exprime en arabe. Le fils du couple se trouve sur la banquette arrière.

Shchori revient en courant vers la voiture bloquée, mais alors que le conducteur tente de fermer la portière, Shchori semble réussir à coincer la lame de la machette entre la portière et le cadre, laissant plusieurs centimètres de lame pénétrer dans le véhicule. Il la retire finalement et il prend la fuite.

Shchori a affirmé qu’il pensait être confronté à un terroriste. Il a déclaré aux journalistes le mois dernier que l’autre véhicule roulait « comme un fou » et « j’ai eu peur pour moi, j’ai pensé que c’était une attaque terroriste ».

Se remémorant la situation, il a dit que l’autre voiture, qui roulait devant la sienne, a freiné subitement à deux reprises, provoquant presque une collision.

« J’ai vraiment pensé que c’était une attaque terroriste. J’ai vraiment pensé que c’était quelqu’un qui voulait faire quelque chose », a-t-il déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...