Israël en guerre - Jour 230

Rechercher

L’Iran devra « changer » sa doctrine nucléaire en cas de menace par Israël – conseiller du guide suprême iranien

Depuis de nombreuses années, Téhéran menace de détruire Tel-Aviv et d'autres villes israéliennes, et enrichit de l'uranium à des niveaux qui ne permettent aucune utilisation civile.

L'ancien ministre iranien des Affaires étrangères, Sayyid Kamal Kharrazi, participe à un débat lors du Forum de Doha, dans la capitale du Qatar, le 27 mars 2022. (Crédit : KARIM JAAFAR / AFP)
L'ancien ministre iranien des Affaires étrangères, Sayyid Kamal Kharrazi, participe à un débat lors du Forum de Doha, dans la capitale du Qatar, le 27 mars 2022. (Crédit : KARIM JAAFAR / AFP)

L’Iran devra « changer » sa doctrine nucléaire si son existence est menacée par Israël, a déclaré Kamal Kharrazi, conseiller du guide suprême iranien. Cette déclaration ravive les inquiétudes concernant le programme nucléaire iranien qui, selon Israël et d’autres pays, est axé depuis des décennies sur la production d’une arme atomique.

« Nous n’avons pas décidé de fabriquer une bombe nucléaire, mais si l’existence de l’Iran est menacée, nous n’aurons pas d’autre choix que de changer notre doctrine militaire », a déclaré Kharrazi, selon le réseau iranien Student News Network, ajoutant que Téhéran a déjà fait savoir qu’il avait le potentiel de fabriquer de telles armes.

« En cas d’attaque de nos installations nucléaires par le régime sioniste, notre dissuasion changera », ajoute Kharrazi.

En avril, les tensions entre l’Iran et Israël ont atteint leur plus haut niveau, Téhéran ayant lancé directement quelque 300 missiles et drones contre Israël en représailles à une attaque meurtrière imputée à Israël, contre une annexe de son ambassade à Damas qui abritait des locaux du Corps des Gardiens de la Révolution islamique.

Depuis de nombreuses années, l’Iran menace de détruire Tel-Aviv et d’autres villes israéliennes, et enrichit de l’uranium à des niveaux qui ne permettent aucune utilisation civile.

Le chef de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), de retour d’une visite à Téhéran, a appelé mardi l’Iran à « délivrer des résultats concrets au plus vite », dénonçant une coopération réduite au minimum malgré les avancées du programme nucléaire.

Rafael Grossi, directeur général de l’Organisation internationale de l’énergie atomique (AIEA) (à gauche), et le chef du département iranien de l’énergie atomique, Mohammad Eslami, à l’issue de leur conférence de presse conjointe à Ispahan (Iran), le 7 mai 2024. (Crédit : AP/Vahid Salemi)

« La situation actuelle n’est absolument pas satisfaisante. Nous sommes quasiment dans une impasse (…) et cela doit changer », a déclaré Rafael Grossi, s’exprimant devant des journalistes à l’aéroport de Vienne.

Il avait appelé un peu plus tôt l’Iran à appliquer des « mesures très concrètes et tangibles » afin de répondre aux inquiétudes de la communauté internationale sur l’avancement de son programme nucléaire.

Rafael Grossi a insisté sur la nécessité de « régler les différends » sur le dossier nucléaire alors que le Moyen-Orient vit « des temps difficiles », notamment avec la guerre entre Israël et le Hamas, soutenu par l’Iran, dans la bande de Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.