Lituanie: un symbole de l’extrême droite sur une pièce célébrant l’héritage juif
Rechercher

Lituanie: un symbole de l’extrême droite sur une pièce célébrant l’héritage juif

Des critiques affirment que le symbole, connu comme les "Colonnes de Gediminas", est utilisé par des néo-Nazis du pays

Une pièce lithuanienne marquant l'Année de Gaon de Vilna et l'héritage juif dont des critiques ont dit qu'il représente un symbole d'extrême droite. (Defending History via JTA)
Une pièce lithuanienne marquant l'Année de Gaon de Vilna et l'héritage juif dont des critiques ont dit qu'il représente un symbole d'extrême droite. (Defending History via JTA)

JTA — La Lituanie a annoncé qu’elle allait célébrer l’héritage juif en produisant une pièce spéciale pour cette occasion. Certains critiques ont affirmé que la pièce reprenait un symbole associé aux admirateurs d’extrême droite de criminels de la Shoah.

La pièce de 10 euros célèbre le choix lituanien de faire de 2020 l’Année du Gaon de Vilna et de l’Héritage juif. La pièce marque également le 300e anniversaire depuis la naissance dans le pays du célèbre rabbin Elijah ben Solomon Zalman.

Le pièce montre une menorah au-dessus d’un symbole local connu sous le nom de « Colonnes de Gediminas », commémorant un dirigeant du 13e siècle. Ensemble, les deux formes représentent ce que la communauté juive locale appelle maintenant « le signe Litvak ».

Les colonnes ne sont pas en elles-mêmes un symbole antisémite ou ultra-nationaliste, selon Defending History, un groupe en ligne qui critique la glorification des criminels de guerre nazis en Lituanie et en Europe de l’est.

Mais, « ces dernières années et décennies, les colonnes ont été utilisées comme un symbole apprécié par l’extrême droite antisémite », selon un article du 15 novembre de Defending History, qui a été mis en ligne par Dovid Katz, universitaire spécialiste du yiddish et activiste.

« C’est un symbole important des marches néo-nazies à notre époque » qui a été « ajouté à la croix gammée pour produire la croix gammée lituanienne », a écrit Defending History en protestant contre le choix du symbole pour la pièce.

Vendredi, Faina Kukliansky, la présidente de la Communauté juive de Lituanie, a signalé dans un communiqué le détournement des « Colonnes » par des ultra-nationalistes. Elle a cependant défendu le choix du symbole.

« La communauté juive lituanienne se distance clairement de toutes déclarations, qui nourrissent des interprétations très négatives du signe Litvak, qui rassemble les deux plus importants symboles juifs lituaniens – une Menorah et l’Etat lituanien », a-t-elle déclaré.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...