Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Les Affaires étrangères thaïlandaises rencontrent les otages libérés en Israël

Jeremy Sharon est le correspondant du Times of Israel chargé des affaires juridiques et des implantations.

Les ministres des Affaires étrangères israélien et thaïlandais, Eli Cohen et Parnpree Bahiddha-Nukara, rendant visite aux travailleurs thaïlandais libérés, à l'hôpital Shamir, en Israël. (Crédit : Gideon Sharon/Ministère des Affaires étrangères)
Les ministres des Affaires étrangères israélien et thaïlandais, Eli Cohen et Parnpree Bahiddha-Nukara, rendant visite aux travailleurs thaïlandais libérés, à l'hôpital Shamir, en Israël. (Crédit : Gideon Sharon/Ministère des Affaires étrangères)

Les ministres des Affaires étrangères Eli Cohen et Parnpree Bahiddha-Nukara ont rendu visite aux 17 travailleurs thaïlandais qui ont été libérés de leur captivité à Gaza après avoir été pris en otage par le Hamas lors de son assaut brutal du 7 octobre contre Israël.

Cohen a précisé que les travailleurs avaient reçu « les meilleurs soins » et qu’ils auraient droit aux mêmes prestations sociales que tous les autres otages israéliens.

« Israël s’est engagé à ramener tous les otages, qu’ils soient israéliens ou étrangers », a affirmé Cohen lors de sa visite à l’hôpital Shamir, dans le centre d’Israël. Il a qualifié les relations entre Israël et la Thaïlande de « véritable amitié ».

« J’ai promis à mon ami, le ministre des Affaires étrangères thaïlandais, que nous aiderions à réhabiliter tous ceux qui ont souffert de blessures physiques ou psychiques. Il est de notre devoir d’aider les travailleurs thaïlandais étrangers, que certains agriculteurs considèrent comme des membres de leur famille. Il ne s’agit pas d’un geste de notre part », a-t-il ajouté.

Bahiddha-Nukara est arrivé en Israël aujourd’hui pour ce qui, selon le ministère des Affaires étrangères israélien, est une visite de solidarité.

Cohen a présenté ses condoléances pour les 39 citoyens thaïlandais assassinés lors des attaques du 7 octobre et a exprimé l’espoir que les ressortissants thaïlandais encore retenus en otage par le Hamas, qui sont au nombre de 15, soient bientôt libérés.

La Thaïlande aurait négocié la libération de ces otages via l’Iran. Ce que le pays aurait pu fournir et offrir en contrepartie reste inconnu.

S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.