Meyer Habib vacciné en Israël, bien qu’il ne semble pas répondre aux critères
Rechercher

Meyer Habib vacciné en Israël, bien qu’il ne semble pas répondre aux critères

Le député français et proche de Netanyahu, âgé de 59 ans, dit avoir été vacciné "comme les plus de 60 ans" et a raccroché quand il a été interrogé sur son assurance santé en Israël

Le député français Meyer Habib à l'Assemblée nationale à Paris, le 28 novembre 2014. (Crédit : capture d'écran)
Le député français Meyer Habib à l'Assemblée nationale à Paris, le 28 novembre 2014. (Crédit : capture d'écran)

Meyer Habib, député français qui a aussi la nationalité israélienne, a reçu la première injection du vaccin contre la COVID-19 en Israël, alors qu’il ne semble pas correspondre aux critères du ministère de la Santé, qui concernent uniquement les plus de 60 ans.

Les autorités sanitaires ont par ailleurs confirmé lundi que les non-citoyens de plus de 60 ans qui se trouvent dans le pays pouvaient se faire vacciner gratuitement.

Meyer Habib, 59 ans, a tweeté une photo de lui qui le montre en train de se faire vacciner, devant des affiches de la caisse de santé Clalit.

« Fier d’être le premier politique français à être vacciné ! », a clamé Habib. « La France et Israël ensemble pour une année 2021 pleine de vie, de promesses et d’espoir. »

Dans un entretien téléphonique avec la Douzième chaîne, Habib a déclaré qu’il avait été vacciné « comme tous ceux qui ont 60 ans ». Interrogé sur son âge, Habib a répondu : « Oui, oui, non j’ai 60 ans… oui, 59. Quelle est la question ? »

Habib a ajouté qu’il n’avait eu aucun problème à obtenir un vaccin, « comme toute [personne] franco-israélienne », et qu’il était en Israël « depuis un mois et demi ».

Il a mis brusquement fin à l’appel après que le journaliste lui a demandé s’il bénéficiait d’une assurance santé en Israël, indiquant qu’il était en réunion.

Habib, député de la huitième circonscription des Français établis hors de France depuis 2013 – dont Israël fait partie – est un ami très proche de Benjamin Netanyahu depuis de nombreuses années.

Accusé sur Twitter d’être venu en Israël pour se faire vacciner, il a répondu sur le réseau social : « Je ne suis pas venu en Israël me faire vacciner !! J’étais en circonscription depuis plusieurs semaines et je me suis fait vacciner en donnant l’exemple, comme des milliers de Franco-Israéliens et 1,2 million sur 8 millions de la population !! »

Réagissant au reportage, le directeur-général du ministère de la Santé a déclaré que même les non-citoyens qui ont plus de 60 ans pouvaient être vaccinés aux frais de l’État, « mais notre réglementation n’avait pas prévu cela ».

« Ils peuvent répandre la maladie comme n’importe qui », a déclaré Chezy Levy à la chaîne. « L’idée n’est pas de vacciner les touristes mais plutôt les ressortissants étrangers qui résident en Israël, travaillent en Israël et soignent [des personnes âgées] en Israël. Certains sont peut-être dans l’illégalité ou ne sont pas assurés, mais ils sont ici et peuvent contaminer et tomber malades. »

Durant l’entretien, Levy a également déclaré qu’Israël faisait un effort « conséquent » pour acheminer davantage de vaccins dans le pays, alors que l’on craint la pénurie.

Une femme reçoit un vaccin COVID-19 dans un centre de vaccination Clalit à Rehovot, le 29 décembre 2020. (Crédit : Yossi Aloni / Flash90)

Le ministre de la santé, Yuli Edelstein, a déclaré lundi matin que 1 224 000 Israéliens avaient reçu la première dose du vaccin, soit environ 12 % de la population du pays.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...