Israël en guerre - Jour 236

Rechercher

Michigan : Des manifestants pro-palestiniens, qui interrompaient une cérémonie, évacués

L'arrivée des protestataires a entraîné quelques acclamations dans la foule ; un homme, se mettant debout, a toutefois crié "Sortez !" ; l'interruption aurait duré quelques minutes

Des manifestants pro-palestiniens interrompant une cérémonie de remise des diplômes à l'Université du Michigan, le 3 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)
Des manifestants pro-palestiniens interrompant une cérémonie de remise des diplômes à l'Université du Michigan, le 3 mai 2024. (Crédit : Capture d'écran ; utilisée conformément à la clause 27a de la loi sur le droit d'auteur)

La cérémonie de remise des diplômes organisée à l’école de musique, de théâtre et de danse de l’université du Michigan a été interrompue par un mouvement de protestation anti-israélien et pro-palestinien, dans un contexte plus large de rassemblements contre la guerre à Gaza qui ont lieu sur les campus de tous les États-Unis.

Une vidéo qui a été publiée sur les réseaux sociaux a montré un petit groupe d’étudiants masqués, certains portant le hijab, entrant dans la salle et traversant le public, le drapeau palestinien à la main. Ils brandissaient aussi des panneaux où était écrit « l’UM finance le génocide ». Un autre disait « ACAB », la reprise d’un slogan anti-police signifiant que « tous les policiers sont des bâtards ».

Cette arrivée a entraîné quelques acclamations dans la foule. Un homme, se mettant debout, a toutefois crié « Sortez ! »

L’université a alors projeté des avertissements sur un grand écran installé sur la scène, demandant aux manifestants de partir, la foule se mettant à scander le slogan : « USA, USA, USA ».

Le premier avertissement disait : « Nous vous demandons respectueusement le silence. L’université du Michigan reconnaît le droit à la dissension, mais nous reconnaissons également le droit des intervenants à se faire entendre ».

La police est entrée dans la salle au moment où apparaissait le troisième avertissement, disant : « Les perturbations ont continué malgré les deux mises en garde précédentes. Dans une initiative visant à permettre à l’événement de se poursuivre, les perturbateurs vont maintenant être escortés hors de la salle. »

Des témoins ont indiqué, sur les réseaux sociaux, que l’interruption avait duré quelques minutes.

Des scènes de chaos ont eu lieu, ces dernières semaines, dans le cadre du mouvement de protestation anti-israélien, avec des campements et la prise d’assaut de bâtiments sur 44 campus universitaires de toute la nation. Plus de 2 300 personnes ont été arrêtées depuis le 17 avril.

Les administrateurs des universités, qui tentent de trouver un équilibre entre le droit à manifester et des plaintes faisant état de violences et de discours de haine, appellent de plus en plus la police en renfort pour disperser les manifestants alors que les examens de fin d’année et les cérémonies de remise des diplômes se rapprochent.

Si certaines universités ont conclu des accords avec les manifestants anti-israéliens, évitant ainsi des perturbations possibles, d’autres ont annulé des interventions ou même des événements, passant à l’enseignement à distance par inquiétude pour la sécurité des étudiants.

Les manifestants demandent aux institutions universitaires de désinvestir d’Israël dans le contexte de la guerre qui a été lancée contre le Hamas à Gaza, une guerre qui avait été entraînée par le massacre commis par le groupe terroriste, le 7 octobre – des milliers d’hommes armés avaient alors franchi la frontière, tuant près de 1 200 personnes, majoritairement des civils, se livrant à des atrocités et à des crimes sexuels à grande échelle. Ils avaient aussi kidnappé 253 personnes qui avaient été prises en otage dans la bande.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.