Miki Zohar soutenu par Netanyahu à la présidence de la branche du World Likud
Rechercher

Miki Zohar soutenu par Netanyahu à la présidence de la branche du World Likud

Pour le Premier ministre, le député "renforcera grandement" le parti dans les institutions sionistes ; Zohar voudrait pouvoir assumer cette fonction en restant chef de la coalition

Le député Likud et président de la commission de réglementation de la Knesset, Miki Zohar, (à droite), mène un débat en vue des prochaines élections, à la Knesset, le 9 septembre 2019. (Yonatan Sindel/FLASH90)
Le député Likud et président de la commission de réglementation de la Knesset, Miki Zohar, (à droite), mène un débat en vue des prochaines élections, à la Knesset, le 9 septembre 2019. (Yonatan Sindel/FLASH90)

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu a déclaré mercredi soutenir la candidature du chef de la coalition, Miki Zohar, à la présidence du World Likud, branche mondiale du parti.

L’élection pour un nouveau président aura lieu le 12 juillet.

Dans un courrier adressé aux membres du Likud, Netanyahu a expliqué que l’élection de Zohar « renforcera grandement le parti du Likud dans les institutions sionistes » à travers le monde.

Zohar a remercié le Premier ministre, écrivant sur Twitter qu’il souhaitait diriger le World Likud en plus de son travail au sein de la coalition, et de « travailler également à partir de là en faveur de la population d’Israël et pour le mouvement du Likud en Israël et dans la diaspora ».

Le président sortant du World Likud est Yaakov Hagoel, qui occupe le poste depuis 2015.

Zohar est un proche allié de Netanyahu et l’a défendu avec force dans le cadre des déboires judiciaires dans lesquels est actuellement empêtré le chef du gouvernement, s’en prenant souvent aux institutions d’Etat, notamment au procureur d’Etat et à la Haute-Cour de justice, et soutenant les affirmations faites par le Premier ministre qui n’a cessé de répéter qu’il était victime d’une chasse aux sorcières suite à ses affaires de corruption.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...