Mogherini : la paix au Moyen Orient est « une priorité » pour l’Union européenne
Rechercher

Mogherini : la paix au Moyen Orient est « une priorité » pour l’Union européenne

Le chef de la diplomatie européenne a réaffirmé que la solution à 2 États était la seule issue viable au conflit

Raphael Ahren est le correspondant diplomatique du Times of Israël

Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, pendant une conférence de presse à Bucarest, le 7 octobre 2016. (Crédit : Daniel Mihailescu/AFP)
Federica Mogherini, Haute Représentante de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, pendant une conférence de presse à Bucarest, le 7 octobre 2016. (Crédit : Daniel Mihailescu/AFP)

L’Union européenne a indiqué que le conflit israélo-palestinien devait rester « une priorité » et a salué l’administration américaine pour son intérêt à relancer les négociations de paix.

« La paix entre Israéliens et Palestiniens est une priorité pour l’Union européenne et restera une priorité de notre programme politique. Nous restons investis dans la négociation d’une solution à deux États. Pour nous, c’est le seul moyen viable de mettre un terme au conflit et aux revendications », a déclaré Federica Mogherini, chef de la diplomatie de l’Union européenne.

Elle s’est exprimée face aux journalistes à Bruxelles, après avoir rencontré le président de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas. Mogherini a réaffirmé l’opposition de principe aux implantations israéliennes en Cisjordanie.

L’Union européenne reconnaîtra les changements réalisés sur les frontières de 1967 uniquement s’ils sont acceptés par les deux parties, dit-elle. L’Union européenne continue d’envisager que Jérusalem soit « la future capitale des deux États », a-t-elle ajouté.

« Et nous soutenons la présence palestinienne à Jérusalem Est, à la fois d’un point de vue politique et financier ».

Elle a reconnu que « le paysage politique international est en plein changement » et a été optimiste quant aux efforts mis en œuvre par la Maison Blanche pour relancer les négociations de paix entre Israël et les Palestiniens.

« Nous saluons le fait que l’administration américaine manifeste de l’intérêt à résoudre le processus de paix au Moyen Orient et nous nous sommes entendus sur une coordination étroite », a-t-elle dit.

Mogherini a remercié Abbas pour son leadership et « son engagement envers la non-violence, et le travail difficile qu’il accomplit dans le cadre de la provocation et la gestion du peuple palestinien, particulièrement la jeunesse palestinienne, engagée envers la paix et la coopération régionale ».

Mogherini et Abbas sont tous les deux attendus au sommet de la Ligue arabe à Amman cette semaine, qui étudiera de près la question israélo-palestinienne. L’envoyé spécial de Donald Trump, Jason Greenblatt, qui s’est récemment rendu dans la région et y a rencontré les chefs d’État, y sera également en tant qu’observateur.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...