Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Naplouse : 2 Palestiniens qui tentaient de commettre un attentat abattus par l’armée

Les soldats ont repéré les suspects qui avaient ouvert le feu depuis une voiture devant un poste militaire près de l'implantation d'Elon Moreh ; plusieurs armes à feu ont été saisies

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Des journalistes, à droite, se tenant près d'une ambulance alors que des soldats israéliens marchent pendant une opération de l'armée près de l'implantation d'Elon Moreh, en Cisjordanie près de Naplouse, le 11 avril 2023. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)
Des journalistes, à droite, se tenant près d'une ambulance alors que des soldats israéliens marchent pendant une opération de l'armée près de l'implantation d'Elon Moreh, en Cisjordanie près de Naplouse, le 11 avril 2023. (Crédit : Jaafar Ashtiyeh/AFP)

Deux terroristes palestiniens ont été abattus par les troupes israéliennes alors qu’ils tentaient de mener une attaque près de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, mardi après-midi, a annoncé l’armée.

Selon Tsahal, les troupes stationnées à l’extérieur de la ville palestinienne de Deir al-Hatab ont identifié un certain nombre d’hommes armés palestiniens qui ouvraient le feu à partir d’un véhicule qui passait sur un poste militaire près de l’implantation adjacente d’Elon Moreh.

Les troupes du 636e bataillon de collecte de renseignements de combat ont tendu une embuscade aux tireurs, en tuant deux, selon une source militaire. Un troisième a été blessé et s’est enfui en direction de la région de Naplouse.

Tsahal a déclaré que trois fusils d’assaut M16 et deux pistolets ont été saisis sur les suspects et à la suite de perquisitions dans la zone.

Le ministère de la Santé de l’Autorité palestinienne (AP) n’a pas encore fait de commentaire, ce qui indique que les dépouilles sont conservées par Tsahal.

Les tireurs ont été nommés dans des messages sur les réseaux sociaux comme étant Saud al-Titi et Muhammad Abu Dara al-Boub, originaires du camp de réfugiés de Balata, dans la banlieue de Naplouse.

Armes à feu saisies par des soldats israéliens sur des tireurs palestiniens près de Naplouse en Cisjordanie, le 11 avril 2023. (Crédit : Armée israélienne)

Aucun soldat israélien n’a été blessé lors de la tentative d’attaque, a déclaré Tsahal.

Le ministre de la Défense Yoav Gallant a félicité les troupes dans une déclaration. « Dans leur opération réussie, les soldats ont empêché une attaque contre des civils israéliens ».

Lors d’un autre incident survenu mardi, un Palestinien non armé a été arrêté après s’être jeté sur des agents de la police des frontières dans la ville de Hébron, dans le sud de la Cisjordanie.

Selon un porte-parole de la police, le résident de Hébron, âgé de 23 ans, a attaqué les agents près du Tombeau des Patriarches de la ville, connu des musulmans sous le nom de mosquée Ibrahimi.

L’un des policiers a tiré des coups de semonce tandis qu’un autre a plaqué l’homme au sol, a déclaré le porte-parole, ajoutant que le suspect a été légèrement blessé.

Plus tôt dans la journée, Tsahal a déclaré que ses troupes avaient capturé une cellule terroriste palestinienne présumée qui planifiait une « attaque imminente » lors d’un raid dans la ville de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie.

Les raids de mardi sont intervenus alors que les tensions sont montées en flèche dans toute la région ces derniers jours, avec une salve de roquettes en provenance de Syrie samedi soir, des tirs de roquettes en provenance de la Bande de Gaza et du Liban et des frappes israéliennes au cours de la semaine écoulée, des affrontements à la mosquée Al-Aqsa sur le mont du Temple à Jérusalem, des attaques terroristes en Israël et en Cisjordanie et un drone présumé iranien lancé depuis la Syrie la semaine dernière.

Les tensions entre Israël et les Palestiniens ont été intenses ces douze derniers mois, l’armée israélienne menant des opérations anti-terroristes quasi-quotidiennes en Cisjordanie suite à plusieurs attentats terroristes palestiniens particulièrement meurtriers.

Les attentats de ces derniers mois en Israël et en Cisjordanie – dont ceux de vendredi – ont fait 19 morts et plusieurs blessés graves du côté israélien.

Au moins 92 Palestiniens ont été tués depuis le début de l’année, la majorité d’entre eux alors qu’ils commettaient des attaques ou pendant des affrontements avant les services de sécurité. Certains étaient toutefois des civils non-impliqués et d’autres ont perdu la vie dans des circonstances qui font actuellement l’objet d’une enquête.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.