Nasrallah: le Hezbollah « tuera un soldat israélien » pour chaque combattant tué
Rechercher

Nasrallah: le Hezbollah « tuera un soldat israélien » pour chaque combattant tué

Le chef terroriste s'exprimait dans un discours télévisé pour marquer la fête de l'Achoura sur fond de tensions croissantes entre le groupe terroriste et Israël

Hassan Nasrallah, dirigeant du Hezbollah. (Crédit : AP Photo/Hussein Malla)
Hassan Nasrallah, dirigeant du Hezbollah. (Crédit : AP Photo/Hussein Malla)

Le chef du Hezbollah libanais pro-iranien, Hassan Nasrallah, a affirmé dimanche que son mouvement abattrait un soldat israélien pour chaque membre de sa formation tué par Israël, faisant comprendre qu’il n’avait pas encore vengé la victime d’un raid en Syrie.

Ce n’est qu’en tuant un soldat israélien que le Hezbollah sera convaincu que la dissuasion a été rétablie, mettant ainsi fin aux tensions à la frontière nord d’Israël, a déclaré dimanche Nasrallah.

« Je veux être plus clair que jamais : quand Israël tuera un de nos combattants, nous tuerons un de vos soldats », a averti Nasrallah dans un discours télévisé pour marquer la fête de l’Achoura.

La tension monte entre le Hezbollah et Israël depuis qu’Israël aurait tué le commandant du Hezbollah Ali Kamel Mohsen lors d’un raid aérien le 20 juillet près de l’aéroport de Damas. En général, Israël ne commente pas les frappes spécifiques en Syrie, bien qu’il ait reconnu que les forces israéliennes mènent de telles frappes aériennes.

Nasrallah dit qu’Israël espère permettre un simple échange de tirs qui causerait des dommages matériels aux deux parties et mettrait fin à l’escalade.

« C’est l’équation. Nous n’allons pas faire exploser des sites, des clôtures de fer et des tanks. [L’ennemi] a tout l’argent du monde pour les remplacer. Ce n’est pas ce qui crée la dissuasion avec Israël », dit-il.

Selon Nasrallah, les combattants du Hezbollah opérant le long de la clôture frontalière au cours des semaines précédentes s’étaient abstenus de cibler les drones et le matériel israéliens alors qu’ils cherchaient un soldat israélien à tuer.

« Israël sait que nous ne cherchions pas un quelconque dispositif à détruire. Nous recherchions un soldat à tuer », a ajouté le dirigeant. « Alors il a caché tous ses soldats. Comme des rats qui se cachent. » Le chef terroriste vit dans un bunker par crainte des raids israéliens.

« Ce que les Israéliens ont fait il y a quelques jours et depuis plusieurs semaines, tout cela est pris en compte (..) la décision (de riposter) est définitive, la question est juste le timing et nous ne sommes pas pressés », a-t-il ajouté.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...