Israël en guerre - Jour 260

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Nathan Liard, 20 ans: soldat franco-israélien qui a continué à se battre malgré une blessure

Il a été tué au combat le 7 octobre dans les premières heures de l'attaque, à proximité de Gaza

Nathan Liard, soldat franco-israélien de 20 ans, tué le 7 octobre à la frontière de Gaza. (Crédit : Capture d’écran YouTube / Qualita)
Nathan Liard, soldat franco-israélien de 20 ans, tué le 7 octobre à la frontière de Gaza. (Crédit : Capture d’écran YouTube / Qualita)

Nathan Liard, soldat franco-israélien de 20 ans, a été tué le 7 octobre dans les premières heures de l’attaque du Hamas, à proximité de Gaza, après avoir été appelé en urgence par l’armée.

Il a été enterré au cimetière militaire de Netanya le 11 octobre. Plus d’un millier de personnes étaient présentes à la cérémonie, dont une grande partie de la communauté française de Netanya.

Le jeune homme vivait en Israël depuis six ans.

« Mon fils, c’était tes 20 ans il y a dix jours. Le plus important, c’est qu’on garde toujours tes valeurs », a témoigné Pascal, son père, lors des funérailles.

« C’est un enfant qui a combattu le terrorisme avec toute sa force. Il était blessé. Il a demandé à l’ambulance de s’arrêter pour aller combattre à nouveau parce qu’il a vu des terroristes rentrer dans des maisons. Et pour cela, il a perdu la vie. Il a été d’un courage exceptionnel », a témoigné Stéphane, un ami de la famille, à Radio France.

Yehuda Salama, responsable du programme de préparation militaire mixte Gour Arié & Lévia, comptait Nathan parmi ses anciens élèves.

Dans un témoignage auprès de Qualita, le responsable du programme a ajouté que, le 7 octobre, pendant l’attaque, Nathan a initialement été blessé à la main, sans gravité. Alors qu’il se dirigeait vers l’hôpital avec un civil, ils ont croisé en chemin des terroristes qui rentraient dans un kibboutz. Nathan a alors insisté pour reprendre le combat, où il a été gravement blessé. Il est décédé après avoir repris la route pour l’hôpital, selon Yehuda Salama, qui le décrit comme « souriant », la « mascotte de sa promo ».

Le jeune homme aimait la musique et jouait de la guitare et du piano. Proche des autres et charismatique, il avait suivi un parcours d’études religieuses.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.