Netanyahu affirme soutenir le report du budget, appelle à la stabilité politique
Rechercher

Netanyahu affirme soutenir le report du budget, appelle à la stabilité politique

Tout en saluant le projet de loi permettant d'éviter une menace immédiate d'élections, le Premier ministre déclare que le gouvernement précédent était "plus efficace" que l'actuel

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Premier ministre d'alternance et ministre de la Défense Benny Gantz (hors cadre) lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, le 5 juillet 2020. (Amit Shabi/POOL)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu et le Premier ministre d'alternance et ministre de la Défense Benny Gantz (hors cadre) lors de la réunion hebdomadaire du cabinet, au ministère des Affaires étrangères à Jérusalem, le 5 juillet 2020. (Amit Shabi/POOL)

Le Premier ministre Benjamin Netanyhu a confirmé lundi avoir accepté une proposition de compromis qui retarderait le délai d’adoption du budget de l’État et supprimerait la menace immédiate d’élections anticipées.

Derech Eretz, une faction politique composée de deux députés, Yoaz Hendel et Zvi Hauser, élus dans le cadre de l’alliance Kakhol lavan, a proposé dimanche soir un projet de loi qui reporterait de plusieurs mois la date limite du 25 août pour l’adoption du budget de l’Etat, accordant ainsi plus de temps à Netanyahu et à son rival Benny Gantz pour trouver un accord dans leur conflit actuel concernant le budget de l’État.

« Nous devons stabiliser le gouvernement afin qu’il puisse fonctionner efficacement », a déclaré M. Netanyahu lundi lors d’une conférence des maires et des responsables des conseils municipaux.

« C’est pourquoi, lorsque le député Hauser, de la faction Derech Eretz, m’a dit hier : ‘Donnez une autre chance de stabiliser le système politique afin que nous ayons un gouvernement qui puisse continuer à lutter contre le coronavirus’, j’ai répondu : ‘Je suis prêt à le faire' », a déclaré le Premier ministre.

Les membres de la Knesset Yoaz Hendel (à gauche) et Zvi Hauser (à droite) à la Knesset, avant la session d’ouverture du nouveau gouvernement, le 29 avril 2019. (Noam Revkin Fenton/Flash90)

« Nous devons faire tout notre possible pour éviter les élections, stabiliser le gouvernement, lutter contre le coronavirus et nous battre pour la réouverture de l’économie », a-t-il ajouté. « C’est ce que nous faisons. J’espère que nous le faisons aussi avec succès. »

Il a ensuite déclaré aux dirigeants des municipalités qu’ils étaient de « grands partenaires » dans cet effort et dans l’application des restrictions sanitaires du gouvernement.

Cependant, Netanyahu semble reconnaître les critiques fréquentes selon lesquelles l’actuel gouvernement d’union formé en mai est exagérément gonflé et inefficace.

« Dans le gouvernement précédent, nous prenions les bonnes décisions dans les délais impartis – c’était plus fin et plus efficace », a-t-il déclaré. « Cela nous a aidés à surmonter la première vague du coronavirus. Dans ce gouvernement, qui est plus compliqué, nous avons également pris des décisions importantes ».

Netanyahu et Gantz font face à une impasse concernant le budget de l’État. Leur désaccord pourrait dissoudre le gouvernement s’ils n’ont pas trouvé de compromis d’ici le 25 août et ainsi forcer à de nouvelles élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...