Netanyahu : J’annexerai les implantations en Cisjordanie si je suis réélu
Rechercher

Netanyahu : J’annexerai les implantations en Cisjordanie si je suis réélu

Le Premier ministre a promis, dans un discours électoral, d'appliquer la souveraineté israélienne à la vallée du Jourdain, soit 30 % de la Cisjordanie

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse à Ramat Gan, le 29 août 2019. (Jack Guez/AFP)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d'une conférence de presse à Ramat Gan, le 29 août 2019. (Jack Guez/AFP)

Dans un discours de campagne, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a promis « d’appliquer la souveraineté israélienne » – ce qui signifie une annexion de toutes les implantations israéliennes de Cisjordanie.

Mais il a ajouté qu’il ne le fera qu’ “après les élections”, par respect pour l’administration Trump et son plan de paix attendu.

« Je veux que vous me donniez un mandat clair pour appliquer la souveraineté israélienne à toutes les implantations », a-t-il dit.

Les réactions n’ont pas tardé à affluer après la promesse électorale de Netanyahu d’annexer la vallée du Jourdain « immédiatement » après les élections.

L’ancien ministre de la Défense Avigdor Liberman s’est moqué de la déclaration de Netanyahu qui avait prévenu dans la journée que cette annonce serait « dramatique ». Liberman a publié un petit tweet avec les mots « annonce dramatique » et deux emojis qui rient.

La Paix Maintenant rejette l’annexion « délirante » telle une « trahison de notre avenir »

La Paix Maintenant, qui soutient le retrait israélien de Cisjordanie, s’est moqué de la promesse « délirante » de Netanyahu d’annexer la vallée du Jourdain.

« L’annexion post-électorale délirante de Netanyahu est une preuve supplémentaire du cynisme illimité d’un Premier ministre noyé jusqu’au cou dans de graves affaires de corruption. »

L’ONG note par ailleurs qu’il s’oppose à l’annexion depuis des années. Il s’agit d’un stratagème électoral de la part d’un chef de gouvernement intérimaire qui, soir après soir, fait de plus en plus de démonstrations délirantes de son irresponsabilité. Qu’est-ce que le suspect présumé corrompu de Balfour [résidence officielle du Premier ministre à Jérusalem] ne fera pas pour obtenir plus de votes de Ben Gvir et Smotrich, dans une tentative désespérée d’assurer son immunité à la prochaine Knesset ? »

L’annexion unilatérale, a ajouté l’ONG, « est mauvaise pour la diplomatie, la défense et la position internationale d’Israël » et « nous mènera à un État d’apartheid ». Netanyahu « est prêt à vendre tout notre avenir et à envoyer un message aux citoyens d’Israël, aux Palestiniens et au monde entier – celui que sa survie politique signifie un conflit sanglant continu et l’effondrement de notre démocratie et toute chance de paix ».

Gantz traite Netanyahu de « girouette »

Le chef du parti Kakhol lavan, Benny Gantz, s’est aussi moqué de la promesse de Netanyahu d’annexer la vallée du Jourdain, qualifiant le Premier ministre de « girouette » dans un post publié sur Twitter avec un jeu de hand spinner, [toupie à main].

« En un mot, une girouette », a-t-il écrit.

Kakhol lavan a réagi à la promesse de Netanyahu d’annexer la vallée du Jourdain avec dérision, affirmant qu’il s’agissait d’un stratagème électoral qui copiait leur propre vœu d’assurer que la région reste israélienne « à jamais ».

« Les habitants de la vallée du Jourdain ne sont pas la propagande de Netanyahu. Kakhol lavan a déclaré que la vallée du Jourdain fera partie d’Israël pour toujours. C’est Netanyahu qui a concocté un plan de reddition de la vallée du Jourdain en 2014 [lors des pourparlers de paix avec l’Administration Obama], lisait-on dans un communiqué du parti.

« Nous sommes heureux que Netanyahu soit revenu à la raison et ait adopté le plan de Kakhol lavan pour la reconnaissance de la vallée du Jourdain.

« Les relations entre Israël et les États-Unis sont fondées sur des valeurs et des intérêts communs et sont plus fortes que celles de tout Premier ministre. Les citoyens israéliens cesseront d’être des girouettes de Netanyahu après le 17 septembre. »

Yamina qualifie aussi la promesse d’annexion de Netanyahu de « girouette »

« Netanyahu a expliqué ce soir pourquoi les électeurs doivent voter pour Yamina et non pour le Likud », a déclaré le parti dans un communiqué, expliquant que l’annexion de Netanyahu ne va pas assez loin. « Le plan Bibi-Trump ne permettra l’application de la souveraineté que sur les localités juives de Judée et de Samarie [nom biblique de la Cisjordanie], sans tenir compte des zones environnantes. »

« Seul un Yamina grand et fort garantira que la zone C [les quelque 60 % de la Cisjordanie entièrement sous contrôle israélien] ne sera pas abandonnée ».

« En ce qui concerne la vallée du Jourdain, nous demandons à Netanyahu d’adopter dès ce soir une décision du cabinet, comme cela a été fait lorsque la souveraineté a été appliquée à Jérusalem. Il n’est pas nécessaire de légiférer. Nous le soutiendrons immédiatement et voterons en faveur [d’une telle décision]. Sinon, toute la nation d’Israël saura qu’il s’agissait d’un tour de passe-passe politique visant à obtenir des votes, et rien de plus. »

Le chef de la région de Binyamin demande à Netanyahu d’annexer toute la Cisjordanie

Le président du Conseil régional de Binyamin, Yisrael Gantz, se félicite de la promesse du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’annexer la vallée du Jourdain s’il remporte les élections la semaine prochaine, mais affirme que cette décision doit être immédiatement suivie par l’annexion des autres implantations qui existent en Cisjordanie.

« Il n’y a aucune raison dans le monde pour que les résidents de Judée et de Samarie continuent à vivre comme des citoyens de seconde classe de l’Etat d’Israël. Le mouvement doit être complet, en appliquant la souveraineté à la région de Binyamin et dans toute la Judée et la Samarie », a-t-il déclaré.

Le chef de la vallée du Jourdain saute sur l’occasion, et remercie Netanyahu

Une société de relations publiques travaillant pour le président du Conseil régional de la vallée du Jourdain, David Elhayani, Pe’er & Levin PR, a sauté sur l’annonce « dramatique » du Premier ministre, publiant une déclaration citant Elhayani qui fait l’éloge de Netanyahu pour les mesures apparemment prises pour annexer la vallée du Jourdain.

« Après 11 ans de service [à la tête du conseil], qui ont été remplis de crainte pour l’avenir de la vallée, c’est l’un des moments les plus importants et les plus excitants que j’ai vécus », affirme Elhayani, dont les propos sont cités.

« Je remercie le Premier ministre Benjamin Netanyahu du fond de mon âme d’avoir transformé ce moment en un moment historique pour Israël. N’oublions pas à quel point il s’est montré fort face à la pression de l’administration Obama pour céder la vallée du Jourdain – et à sa première occasion, Netanyahu a maintenant montré son leadership, sa détermination et son courage en tant que patriote véritable et homme politique, réalisant le rêve des résidents de la vallée et de la majorité des citoyens israéliens. »

Il continue ainsi : « Aux cyniques qui disent que c’était pour les élections, ne vous inquiétez pas pour eux. »

Fonctionnaire palestinienne : L’annonce d’annexion de Netanyahu « détruit les chances de paix ».

Une haute responsable palestinienne a affirmé que la promesse du Premier ministre détruit toute chance pour la paix israélo-palestinienne.

« Non seulement il détruit la solution à deux États, mais il détruit toutes les chances de paix », a déclaré à l’AFP Hanan Ashrawi. « C’est un grand tournant. »

Dans un tweet, Ashrawi ajoute : « Le fait que Netanyahu se vend à bon marché à sa base raciste extrémiste révèle son véritable programme politique qui consiste à superposer le ‘grand Israël’ à toute la Palestine historique et à mener à bien un programme de nettoyage ethnique. Tous les paris sont ouverts ! Agression dangereuse. Conflit perpétuel. »

Un groupe de défense des droits des implantations « anticipe pleinement » les annexions au-delà de la vallée du Jourdain

Regavim, un groupe de défense des droits en faveur des implantations, est l’un des rares organismes à féliciter Netanyahu pour sa promesse électorale.

« Plus de cinq décennies après le retour du peuple juif en Judée et en Samarie, nous félicitons le Premier ministre Netanyahu pour avoir fait un pas historique vers la souveraineté de l’État d’Israël et du peuple juif dans leur patrie ancestrale », a dit le groupe.

« L’annonce par le Premier ministre, au lendemain des élections, de son intention d’étendre la souveraineté israélienne à la vallée du Jourdain et à toutes les localités juives de Judée et de Samarie est un moment historique dans l’histoire du peuple juif, qui a fait ses premiers pas comme nation en Terre promise en traversant la vallée du Jourdain. Nous prévoyons que la souveraineté israélienne dans la vallée du Jourdain sera le premier pas vers une extension beaucoup plus large de la souveraineté en Judée et en Samarie. »

Un porte-parole de Regavim a ajouté : « La première étape vers la souveraineté est l’application de la loi et l’établissement des faits sur le terrain. M. le Premier ministre Netanyahu : Le véritable test sera dans l’action, pas dans les annonces – et c’est entre vos mains. Nous attendons de l’Etat d’Israël qu’il prenne des mesures concrètes pour mettre un terme à la prise de contrôle de la vallée du Jourdain par l’Autorité palestinienne afin de faire de la souveraineté israélienne une réalité. »

Erekat sur l’annexion de Netanyahu : « Les Israéliens et le monde doivent arrêter cette folie ».

Saeb Erekat, haut responsable palestinien et ancien négociateur de paix de haut niveau, qui vit à Jéricho dans la vallée du Jourdain, a dénoncé la promesse du Premier ministre Benjamin Netanyahu d’appliquer la souveraineté israélienne sur la majeure partie de la zone.

« Netanyahu a annoncé son intention d’annexer la vallée du Jourdain et les 37,2 kilomètres de côtes palestiniennes le long de la mer Morte », a tweeté Erekat.

« S’il réussit, il aura enterré toute chance de paix pour les 100 prochaines années. Les Israéliens et la communauté internationale doivent mettre fin à cette folie. L’annexion est un crime. Cela signifie renforcer l’apartheid, la violence, l’extrémisme et le sang versé. »

L’administration Trump ne voit « aucun changement de politique » après l’annonce de Netanyahu

Un responsable de l’administration Trump a affirmé qu’“il n’y a aucun changement dans la politique des États-Unis pour le moment. Nous publierons notre vision pour la paix après les élections israéliennes et nous nous efforcerons de déterminer la meilleure voie à suivre pour apporter à la région la sécurité, les perspectives et la stabilité longtemps recherchées. »

Lapid dénonce la « pirouette électorale », et dit que le Premier ministre « a eu 13 ans » pour annexer la vallée du Jourdain

Yair Lapid, le numéro 2 de Kakhol lavan, a fustigé la « pirouette électorale » de Netanyahu.

Dans un communiqué, il a déclaré : « Netanyahu a été Premier ministre pendant 13 ans et personne ne l’a empêché d’appliquer la souveraineté dans la vallée du Jourdain. C’est une pirouette électorale et pas très impressionnante parce qu’elle est très transparente. Il ne veut pas annexer un territoire, il veut annexer les votes de Smotrich. »

Les réactions à l’étranger

« La promesse électorale de Netanyahu, qui envoie toutes sortes de messages agressifs et illégaux avant les élections, est celle d’un Etat raciste et d’apartheid », a de son côté lancé le ministre des Affaires étrangères turc Mevlut Cavusoglu sur Twitter, en anglais et en turc.

« Une telle perspective serait dévastatrice pour la possibilité de relancer les négociations, la paix régionale et l’essence même d’une solution à deux Etats », Israël et la Palestine, a affirmé le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric. « Toute décision israélienne visant à imposer ses lois, ses juridictions et son administration en Cisjordanie occupée n’aurait aucun effet international légal », a-t-il ajouté.

Interrogé sur la réaction du chef des Nations unies Antonio Guterres, le porte-parole a répondu : « La position du secrétaire général est claire. Les actions unilatérales n’aident pas au processus de paix ».

« Le Premier ministre Netanyahu a été très clair aujourd’hui, à savoir que s’il est réélu la semaine prochaine, il a l’intention d’annexer des pans de Cisjordanie qui rendront permanent l’occupation et condamneront des millions de Palestiniens à vivre sous domination israélienne de manière indéfinie, sans droits civiques fondamentaux ni auto-détermination. Ces actions détruiraient la démocratie israélienne et enfreindraient le droit international », a déclaré Jeremy Ben-Ami, directeur du groupe, dans un communiqué.

« Le Premier ministre a également été très clair sur son intention d’obtenir l’approbation du président Trump à ce sujet. Etant donné que l’administration adhère ouvertement à l’expansion des implantations, s’oppose à la solution à deux Etats et méprise les aspirations palestiniennes, ce qui nous a conduit à ce jour, tout porte à croire que la Maison Blanche donnera le feu vert à Netanyahu. Un soutien officiel du président en faveur de l’annexion peut survenir dans les jours ou les semaines à venir. »

« Pour répondre à cette menace inédite, les dirigeants de la Chambre doivent immédiatement soumettre un vote sur la résolution 326 de la Chambre qui s’oppose clairement à l’annexion et affirme le soutien américain à la solution à deux Etats – et qui a déjà le soutien de plus de 180 membres du Congrès. Les élus et les candidats à la présidence doivent être clairs sur le fait qu’ils ne donneront pas au gouvernement israélien carte blanche pour violer les intérêts américains et les valeurs démocratiques. Ils doivent être clairs sur le fait que l’annexion de toute partie de la Cisjordanie aura des répercussions majeures sur la relation israélo-américaine. »

« La politique de construction et d’expansion des colonies… est illégale selon le droit international. Son développement et les mesures prises dans ce sens nuisent à la viabilité de la solution à deux États et à la perspective d’une paix durable », a déclaré un porte-parole de l’Union européenne dans un communiqué.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...