Netanyahu: « Une réelle possibilité » que Trump abandonne l’accord iranien – média
Rechercher

Netanyahu: « Une réelle possibilité » que Trump abandonne l’accord iranien – média

Un reportage télévisé a expliqué que le Premier ministre aurait averti les envoyés de l'OTAN que le pacte devait être amendé sous peine du retrait des Etats-Unis

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime durant un déjeuner avec les ambassadeurs de l'OTAN en Israël à l'hôtel du roi David de Jérusalem le 9 janvier 2017 (Crédit : Hadas Parushl/Flash90)
Le Premier ministre Benjamin Netanyahu s'exprime durant un déjeuner avec les ambassadeurs de l'OTAN en Israël à l'hôtel du roi David de Jérusalem le 9 janvier 2017 (Crédit : Hadas Parushl/Flash90)

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu aurait averti mardi les ambassadeurs des pays de l’OTAN qu’il y avait « une possibilité réelle » que le président Donald Trump retire les Etats-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien cette semaine.

« Le président Trump doit prendre une décision cette semaine », a déclaré Netanyahu lors d’un déjeuner à Jérusalem, selon un reportage de la Dixième chaîne.

« Vous devez comprendre qu’il y a une réelle possibilité qu’il oeuvre à l’abandon de l’accord sur le nucléaire. Si vous n’agissez pas en faveur de l’amendement de cette convention, alors Trump pourrait l’abandonner ».

Selon la Dixième chaîne, une source aurait indiqué que Netanyahu a envoyé le même avertissement à la chancelière allemande Angela Merkel, au président français Emmanuel Macron et à la Première ministre britannique Theresa May la semaine dernière.

Netanyahu a également dit aux ambassadeurs qu’Israël ne permettrait pas à l’Iran de prendre le contrôle de la Syrie.

« Nous sommes absolument déterminés à empêcher l’Iran de former une telle base, une base militaire en Syrie et nous appuierons nos paroles par des actions », a-t-il dit.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu lors d’une conférence de presse conjointe avec les ambassadeurs de l’OTAN en Israël à l’hôtel du roi David de Jérusalem, le 9 janvier 2018 (Crédit : Hadas Parushl/Flash90)

Vendredi, Trump décidera s’il signe un certain nombre de dispenses qui bloqueraient le renouvellement des sanctions supprimées sous les termes de l’accord JCPA (Joint Comprehensive Plan of Action), le nom officiel de la convention.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...