Nombre record de visiteurs israéliens au mont du Temple en juillet
Rechercher

Nombre record de visiteurs israéliens au mont du Temple en juillet

Malgré les tensions, 3 200 Israéliens juifs se sont rendus sur le lieu saint le mois dernier

Escorte policière autour d'un groupe de Juifs religieux au mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 18 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Escorte policière autour d'un groupe de Juifs religieux au mont du Temple, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 18 juillet 2017. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Le mois de juillet a connu la fréquentation la plus importante du mont du Temple par des Israéliens juifs en un seul mois depuis qu’il est passé sous contrôle israélien en juin 1967.

Quelque 3 200 personnes ont visité le lieu, saint pour les Juifs et les musulmans, qui parlent du complexe comme Haram al Sharif, a annoncé vendredi la radio militaire.

Ce nombre est légèrement plus important que le nombre total enregistré pendant les grandes fêtes de l’année dernière, la période de fréquentation israélienne la plus forte.

Les années précédentes, environ 11 000 Israéliens ont visité en moyenne le site.

Cette augmentation a coïncidé avec des tensions et une détérioration de la situation sécuritaire autour du mont du Temple, le site des deux Temples antiques du judaïsme et celui de la mosquée Al-Aqsa, après l’assassinat de deux policiers par trois terroristes arabes israéliens devant le complexe, le 14 juillet dernier.

Des responsables du Waqf et des fidèles prêts à prier devant le mont du Temple plutôt que de passer par les détecteurs de métaux installés après un attentat, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juillet 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)
Des responsables du Waqf et des fidèles prêts à prier devant le mont du Temple plutôt que de passer par les détecteurs de métaux installés après un attentat, dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juillet 2017 (Crédit : Yonatan Sindel/Flash90)

Les gardiens du lieu saint, membres du Waqf musulman sous contrôle jordanien, ont l’autorité pour gérer la prière sur le lieu. Ils permettent aux Juifs et aux autres non-musulmans de le visiter, mais empêchent toute prière ou activité religieuse juive sur le mont.

Comme l’emplacement précis du « Saint des Saints » des Temples n’a pas été identifié, les Juifs religieux hésitent souvent à se rendre sur le mont du Temple et à marcher par inadvertance sur le sol saint.

Ces dernières années, d’importants rabbins orthodoxes ont assoupli leurs objections aux visites des Juifs sur le lieu, et un mouvement croissant des militants du mont du Temple a encouragé les visites pour des raisons religieuses et nationalistes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...