Israël en guerre - Jour 287

Rechercher
Les victimes du 7 octobre

Omri Ram, 28 ans : il aimait le surf et le poker, une « étoile du nord » pour ses amis

Assassiné alors qu'il tentait de fuir le festival de musique Supernova le 7 octobre

Omri Rom (Crédit : Autorisation)
Omri Rom (Crédit : Autorisation)

Omri Ram, 28 ans, originaire de la ville d’Aseret, près de Gedera, a été assassiné le 7 octobre alors qu’il tentait de quitter le festival de musique Supernova.

Il se trouvait à la rave avec ses deux amis d’enfance, Zur Saidi et Aviad Halevi, qui ont également été tués ce jour-là.

Les trois amis ont tenté de fuir le site du festival dans leur voiture et ont été abattus en chemin. Leurs corps ont été découverts dans l’après-midi par un voisin parti à leur recherche.

Omri laisse derrière lui ses parents, Menashe et Merav, ses deux jeunes frères, Tomer et Eyal, et sa petite amie Tal Keinan. Il a été enterré le 10 octobre au cimetière de Gederot.

Il venait d’obtenir une licence en économie et gestion d’entreprise à l’université Reichman, dont un semestre passé à Paris, et était impatient d’explorer le monde de la fintech, a déclaré sa famille.

Outre sa passion pour le surf et d’autres sports, Omri était un joueur de poker passionné. La House of Poker, qui a organisé un événement en sa mémoire, l’a décrit comme « le type de personne qui rassemble les gens, dans les cœurs et dans les tournois. Tous ceux qui ont croisé son chemin reconnaissaient immédiatement sa gentillesse, son amour des gens et sa modestie ».

Son père, Menashe, a déclaré à Ynet qu’Omri, leur aîné, « était un garçon charmant, dont la principale caractéristique était qu’il aimait tout le monde et que tout le monde l’aimait. Il répandait la vie, l’amour et la joie et aidait ses amis… c’était un enfant qui souriait toujours ».

Sa mère, Merav, a confié au quotidien Maariv qu’Omri « était un garçon très doué qui aimait tous les sports, le surf, le snowboard, le tennis, le frisbee, le skateboard, il aimait voyager à travers le monde, danser, écouter de la musique, apprendre… ».

Merav a ajouté que, plus que tout, « l’essence d’Omri dans la vie, c’était les gens. Il aimait vraiment les gens, son but dans la vie était d’être une étoile polaire pour les gens. Il était toujours souriant, quand les gens avaient besoin de lui, il laissait tout tomber et allait les aider. Il cherchait toujours les plus faibles, restait auprès d’eux, les rendait plus forts puis les ajoutait à l’équipe. C’était un homme très social ».

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.