ONU : hausse de 69 % des attaques de Juifs contre des Palestiniens en 2018
Rechercher

ONU : hausse de 69 % des attaques de Juifs contre des Palestiniens en 2018

Le Bureau de l'ONU pour la coordination des affaires humanitaires a recensé 265 incidents au cours desquels des résidents juifs de Cisjordanie ont pris pour cible des Palestiniens

Un graffiti "prix à payer" sur une voiture garée près d'un quartier arabe de Jérusalem Est, le 9 mai 2017. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)
Un graffiti "prix à payer" sur une voiture garée près d'un quartier arabe de Jérusalem Est, le 9 mai 2017. (Crédit : porte-parole de la police israélienne)

Le Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires [Office for the Coordination of Humanitarian Affairs – OCHA] publie lundi de nouvelles statistiques en prévision de la nouvelle année qui montrent une augmentation de 69 % des attaques de résidents des implantations juives contre les Palestiniens en 2018 par rapport à 2017.

L’OCHA a recensé 265 incidents au cours desquels des résidents israéliens de Cisjordanie ont pris pour cible des Palestiniens ou leurs biens.

L’agence des Nations Unies inclut dans son décompte le meurtre d’Aisha Rabi, une Palestinienne qui a été frappée à la tête avec une grosse pierre alors qu’elle était assise sur le siège passager d’un véhicule que son mari conduisait dans le nord de la Cisjordanie en octobre.

L’enquête sur cette affaire est toujours en cours, bien qu’un responsable de la défense a déclaré au Times of Israel en novembre que l’hypothèse la plus probable était que le crime avait été commis par des Israéliens.

Selon l’OCHA, 115 Palestiniens ont été blessés, 7 900 arbres ont été détruits et 540 véhicules ont été vandalisés en 2018.

En comparaison, l’OCHA a recensé 181 incidents au cours desquels des Palestiniens ont blessé ou tué des Israéliens des implantations, soit une baisse de 28 % par rapport à 2017. Toutefois, le nombre total d’Israéliens tués dans ces attaques est passé de quatre à sept en 2018.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...