Parution en français de l’ouvrage « Une ligne dans le sable », sur l’origine des conflits du Moyen Orient
Rechercher

Parution en français de l’ouvrage « Une ligne dans le sable », sur l’origine des conflits du Moyen Orient

Dans 'Une ligne dans le sable', déjà un classique en langue anglaise, James Barr raconte la bataille entre Français et Anglais pour le découpage du Moyen Orient et le découpage des territoires en dépit du bon sens

Couverture de 'A line in the sand" de James Parr (Crédit: capture d'écran/Simon & Schuster)
Couverture de 'A line in the sand" de James Parr (Crédit: capture d'écran/Simon & Schuster)

« A line in the sand » était déjà « le livre de chevet pour tous les spécialistes de la région », selon l’Express.

Le livre de James Parr, paru en 2011 vient d’être traduit en langue française.

Dans cet ouvrage, l’essayiste et journaliste britannique se replonge dans l’histoire des Accords Sykes-Picot de 1916, et les tractations entre Français et Anglais pour se partager le gâteau oriental, vacant depuis la chute de l’empire Ottoman.

« Contrairement à la légende, explique Parr, les accords Sykes-Picot n’ont pas redessiné le Moyen-Orient. Ils ont juste divisé la région entre la France et la Grande-Bretagne. »

« Pendant la rencontre avec Georges-Picot, Sykes pointe son doigt sur la carte du Levant et dessine une ligne droite qui va du « E » de Acre au « K » de Kirkuk, ajoute l’essayiste. En clair, la Cilicie, dans le sud de la Turquie actuelle, et la Syrie, dont les Français détacheront le Liban, reviennent à la France ; la Palestine, l’Irak et la Transjordanie iront à la Grande-Bretagne ».

Un découpage fait « par-dessus les reliefs, les peuples, les communautés, les religions », comme en Afrique, qui causera beaucoup de conflits. Si les Juifs sont parvenus à faire valoir leur droit, les Kurdes eux, à qui on avait promis un territoire, virent leur terre divisée en quatre (Turquie, Iran, Syrie, Irak) jusqu’aujourd’hui.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...