Pour les deux frères triathlètes israéliens, les JO sont une affaire de famille
Rechercher
JO TOKYO 2020

Pour les deux frères triathlètes israéliens, les JO sont une affaire de famille

Shachar et Ran Sagiv ont terminé le triathlon masculin à la 20e et 35e place, établissant un nouveau record israélien

Les frères et triathlètes olympiques israéliens Ran (à gauche) et Shachar Sagiv, après le triathlon des Jeux de Tokyo, le 26 juillet2021. (Crédit : Comité olympique israélien)
Les frères et triathlètes olympiques israéliens Ran (à gauche) et Shachar Sagiv, après le triathlon des Jeux de Tokyo, le 26 juillet2021. (Crédit : Comité olympique israélien)

Après avoir fendu l’eau, pédalé sur leur vélo pendant des kilomètres et couronné le tout d’un sprint, les frères Shachar et Ran Sagiv, triathlètes olympiques israéliens, sont légitimement fiers de leurs exploits. 

Shachar, 26 ans, a terminé la course de lundi à la 20e place sur les 51 participants, et Ran a franchi la ligne d’arrivée à la 35e place à l’issue de cette épreuve exténuante. La course – 1,5 km de natation, 40 km de vélo et 10 km de course à pied – a été remportée par le Norvégien Kristian Blummenfelt, qui est tombé au sol après avoir franchi la ligne d’arrivée, comme l’ont fait de nombreux athlètes après avoir terminé cette compétition ardue dans le climat chaud et humide de Tokyo.

« C’était une compétition incroyablement excitante », a déclaré Shachar lors d’une conférence de presse vidéo pour les médias israéliens depuis Tokyo plus tard lundi. « Maintenant, mon frère et moi pourrons toujours nous qualifier d’athlètes olympiques. » 

« C’était notre première fois sur la scène olympique, ce qui était vraiment incroyablement excitant », a déclaré Ran, « et je suis heureux que nous ayons également pu rendre beaucoup de gens heureux en Israël ». 

Les frères n’étaient que les deuxième et troisième triathlètes olympiques israéliens de l’histoire, et la 20e place de Shachar est la meilleure place jamais obtenue par un Israélien. 

« Je suis vraiment, vraiment, vraiment heureux », a-t-il déclaré. « Nous sommes entrés dans l’histoire, à la fois pour le record et pour le fait d’être deux frères en compétition – nous avons vraiment fait quelque chose aujourd’hui dont nous pouvons tous deux être très satisfaits. »

Les frères et triathlètes olympiques israéliens Ran (à gauche) et Shachar Sagiv lors d’une conférence de presse depuis Tokyo, le 26 juillet 2021. (Capture d’écran)

L’entraîneur Uri Zilberman s’est dit impressionné par leur performance. 

« Ils ont vraiment donné leur maximum à la compétition. C’est une compétition très stimulante et difficile… Je suis incroyablement fier d’eux », a-t-il déclaré.

Les frères, originaires de Zichron Yaakov, sont les fils de Shemi Sagiv (connu à l’époque sous le nom de Sabag), qui a représenté Israël en tant que marathonien aux Jeux olympiques d’été de 1984 à Los Angeles. 

La compétition, semble-t-il, est dans leur sang, et les frères ont déclaré que leur père les avait encouragés à chaque étape de leur parcours. 

« Malheureusement, notre père n’a pas pu être présent à cause de toutes les restrictions liées au coronavirus, ce qui est vraiment décevant, car pour lui aussi, c’était un moment incroyablement excitant qu’il attendait depuis tant d’années », a déclaré Ran. « Au final, il n’a malheureusement pas pu être avec nous ici, mais nous avons senti le soutien de toute notre famille, et bien sûr, notre premier appel [après la course] a été pour papa – et maman. »

Shachar a déclaré que son père est « très heureux » de leur performance, ajoutant : « Tout le monde est excité, maman aussi, tout le monde est très fier de nous. »

De gauche à droite : Manoel Messias du Brésil, Rostislav Pevtsov de l’Azerbaïdjan et Ran Sagiv d’Israël participent au triathlon individuel masculin des Jeux olympiques d’été de 2020, le 26 juillet 2021, à Tokyo, au Japon. (Crédit : AP Photo/David Goldman)

Et quelques heures seulement après avoir terminé l’épuisante épreuve de deux heures, les deux frères ont déjà les yeux rivés sur l’avenir. 

« Notre saison n’est pas terminée. En septembre, nous avons d’autres compétitions et nous cherchons à maintenir le niveau de forme dans lequel nous sommes actuellement », a déclaré Shachar. 

Ran a fait écho à ce sentiment : « Nous sommes au sommet de la saison. Ce n’est certainement pas la fin, il y a d’autres compétitions internationales… Nous voulons garder notre élan et continuer à avancer. »

Et le prochain grand objectif ? Les Jeux olympiques d’été de 2024 à Paris, bien sûr.

« Le prochain objectif est Paris, et le critère pour les Jeux olympiques commence déjà en mai prochain », a déclaré Shachar. « Nous nous dirigeons à pleine puissance vers le mois de mai. »

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...